A Stockholm, un smartgrid à l’échelle de tout un quartier

Print Friendly, PDF & Email

stockholm seaporrtLe groupe industriel helvético-suédois ABB, leader mondial des transmissions électriques, s’est allié avec le producteur public finlandais d’énergie Fortum, qui opère à Stockholm, pour installer un réseau de distribution électrique intelligent à grande échelle dans un nouveau quartier de la capitale suédoise : la zone du Royal Seaport.

Ce quartier, Norra Djurgårdsstaden en suédois, situé dans une zone encore non construite à 3 km au nord-ouest du centre ville de Stockholm, au bord de la Baltique, se veut un modèle d’éco quartier et de transports propres, en favorisant les vélos et les bus au biogaz.

Les travaux doivent démarrer en  2009,  à un rythme de 500 logements par an, et les nouveaux habitants s’y installeront à partir de 2011. En 2018, il devrait compter déjà 5.000 habitants et doit être achevé en 2025, avec alors 10.000 logements et 30.000 espaces de bureau, ainsi qu’un centre de démonstration des nouvelles technologies testées sur place.

Stockholm, capitale verte de l’Europe

Ce projet fait partie  d’un programme plus vaste de réduction des émissions de la ville de Stockholm des deux-tiers d’ici 2020, une ambition confortée par le fait que Stockholm a été la toute première ville européenne à remporter le titre de « Capitale verte de l’Europe » pour 2010 (European Green Capital). Ce quartier est aussi l’un des 16 grands projets mondiaux soutenus par l’Initiative Climat de la Fondation Clinton pour une croissance urbaine durable.

ABB et Fortum vont mettre en place une série de solutions pour que l’électricité produite en excès par les énergies renouvelables dans le quartier, venant par exemple des toits solaires, soit reversée dans le réseau électrique, pour que les véhicules électriques puissent tirer de l’énergie du réseau et l’y reverser, pour pouvoir stocker de l’énergie. Ils veulent aussi lisser les pics de demande et fournir tout sorte de données via des compteurs intelligents pour aider les résidents à réduire leur consommation d’énergie et leurs émissions.

L’objectif est d’éliminer complètement l’utilisation d’énergies fossiles dans le quartier du  Royal Seaport d’ici 2030, grâce à la fois à une production d’énergie locale et au réseau intelligent.

Boulder, la « capitale du smartgrid »

Une autre vaste initiative de réseau intelligent à l’échelle d’une ville est en cours aux Etats-Unis, dans la ville de Boulder (Colorado) : le projet de SmartGridCity de Boulder, qui estime être la premier ville en smartgrid au monde. Il se veut à la fois une vitrine et un test pour les technologies américaines du secteur, réunit un groupe de compagnies d’énergies et de sociétés spécialistes du smartgrid autour de Xcel Energy, pilote du projet, avec son partenaire GridPoint.

Le réseau de Boulder comprend 300 km de fibres optiques, qui connectent 4.600 logements et PME, avec déjà 16.000 compteurs intelligents raccordés à ce réseau.