Record de brevets sur les énergies propres aux USA

Print Friendly, PDF & Email

brevets928 brevets ont été déposés sur les énergies propres aux Etats-Unis en 2008, selon un recensement du cabinet spécialisé dans la propriété intellectuelle Heslin, Rothenberg, Farley & Mesiti.

La société suit l’évolution des brevets depuis 2002, où environ 720 brevets avaient été déposés dans les technologies propres. Depuis, leur nombre n’a cassé d’augmenter, sauf en 2005 et 2007.

En 2008, le nombre de brevets a crû dans presque tous les secteurs : éolien, pile à combustible, hydroélectricité, énergie marine et géothermie. Le record est détenu par la pile à combustible : plus de 500 brevets accordés. En deuxième position arrive l’éolien avec quelque 150 dépôts.

En revanche, le nombre de brevets concernant le solaire a diminué l’année dernière, de même que ceux portant sur les véhicules hybrides et électriques, la biomasse et les biocarburants.

Par entreprises, si on regarde le nombre de brevets depuis 2002, les constructeurs automobiles arrivent en tête, Honda occupant la première place avec 433 brevets, devant General Motors (294). Trois autres constructeurs se classent dans le top ten : Toyota (156), Nissan (148) et Ford (140). Ils font partie des principaux acteurs dans le domaine de la pile à combustible, une technologie controversée, peu développée en France mais expérimentée dans d’autres pays européens, comme l’Allemagne.

La moitié des brevets ont été déposés par des sociétés dont le siège est américain. Les firmes japonaises arrivent ensuite, puis les sociétés d’origine allemande.

Quatre états sont particulièrement actifs dans le dépôt de brevets : la Californie, très en pointe dans les cleantech, mais aussi le Michigan, l’état de New York et le Connecticut.