La transition énergétique en Ile-de-France


Hauts-de-France Normandie Grand-Est Bretagne Île-de-France Pays-de-la-Loire Centre-Val-de-Loire Bourgogne-Franche-Comté Nouvelle-Aquitaine Auvergne-Rhône-Alpes Occitanie Provence-Alpes-Côte-d'Azur Corse

La région francilienne est très riche en start-up dans les cleantech. Avec une particularité : le secteur de la mobilité y arrive en tête. Par contre, l’Ile-de-France est assez peu équipée en stations de recharge de véhicules électriques et en énergies renouvelables. Sauf dans les bioénergies.

Découvrez sur cette page tous nos indicateurs sur l’innovation et la transition énergétique dans la région Ile-de-France.

Ou changez de région, en la sélectionnant d’un simple clic sur la carte de France ci-contre.

Retour au benchmark des régions

 

Numéro un pour la création de start-up 

L’Ile-de-France arrive en tête avec 251 start-up des cleantech recensées par GreenUnivers, soit plus du tiers du total. Le secteur le plus représenté est celui de l’écomobilité (24%), un sujet clé dans la première région de France. Elle devance l’efficacité énergétique.

Source : Observatoire des start-up des cleantech de GreenUnivers

680 M€ levés en 2017

Sans surprise, la région francilienne qui concentre le plus grand nombre de sièges sociaux arrive en tête des levées de fonds : 47 opérations réalisées en 2017, pour un montant total de 680 M€ (sur 40 opérations, les montants des sept autres sont confidentiels).

Les 5 premières levées de fonds
Entreprise Montant levé
Pour en savoir plus
Eren RE (2 opérations) 235,5 M€

100 M€

Eren RE pied au plancher

Eren RE invite Total à son capital

Direct Énergie 130 M€ Direct Énergie lève 130 M€ 
Forsee 41 M€ Forsee Power : 55 M€ pour massifier l’électromobilité 
Vulog 17,5 M€ Vulog lève 17,5 M€
Less 16 M€ Less collecte 16 M€ pour défier Uber

Source : Bilan des levées de fonds de GreenUnivers

Priorité aux bioénergies

L’Île-de-France est un cas à part : sa production d’électricité renouvelable apparait dérisoire par rapport à sa consommation. Elle n’en représente que 1,5%. La région se classe largement dernière à ce sujet. Jusqu’à présent, elle a surtout développé les bioénergies.

Source : Panorama de l’électricité renouvelable de RTE au 30/09/2018 (en année glissante)

 


En ce qui concerne le biométhane, la région accueillait 8 des 44 sites d’injection français fin 2017. L’Ile-de-France comptait aussi 28 projets inscrits en file d’attente. Ils représentent une capacité supplémentaire à raccorder de 612 GWh/an.

Injection de biométhane dans le réseau de gaz
Capacité d’injection de biométhane 102 GWh/an
 Nombre de sites 8
Source : GRDF (Panorama du gaz renouvelable au 31 décembre 2017)

 

Peu de bornes de recharge 

L’Ile-de-France se situe dans le peloton de queue, avec seulement 20,56 points de charge accessibles/100 000 habitants selon Gireve, avant-dernière avant la Corse. Mais ce n’est pas illogique puisque ce sont les deux régions à la plus faible superficie.

Cliquez sur une autre région sur la carte pour découvrir son avancée dans la transition énergétique.

Retour au benchmark des régions

 

Plus d’informations sur la transition énergétique en Ile-de-France ?
Abonnez-vous à GreenUnivers
Hauts-de-France Normandie Grand-Est Bretagne Île-de-France Pays-de-la-Loire Centre-Val-de-Loire Bourgogne-Franche-Comté Nouvelle-Aquitaine Auvergne-Rhône-Alpes Occitanie Provence-Alpes-Côte-d'Azur Corse