« TBB contribuera à faire du Green Deal une réalité »

Elena Bou, Directrice de l’innovation d’EIT InnoEnergy

L’accélérateur européen EIT InnoEnergy prépare la huitième édition de son événement The Business Booster (TBB), rendez-vous annuel incontournable de l’innovation dans l’énergie durable. Organisé à Berlin les 4 et 5 novembre prochains, il mettra en avant les innovations qui seront au cœur du Green Deal préparé par la Commission européenne et soulignera l’impact de la transition énergétique pour tous les secteurs. Elena Bou, Directrice de l’innovation d’EIT InnoEnergy, nous explique les enjeux de cette édition 2020.

GU : Quelle est l’ambition de l’édition 2020 de TBB ?

Elena Bou : Réunir en un même lieu les innovations qui feront du Green Deal une réalité. Dès sa création, The Business Booster (TBB) a été conçu pour permettre aux entreprises innovantes d’entrer en contact avec des clients et des partenaires potentiels, puis pour amener leurs innovations sur le marché et accélérer leur développement. Parallèlement, le secteur de l’énergie vit une profonde mutation technologique qui oblige les services chargés de l’innovation à proposer rapidement de nouvelles solutions et à déployer des modèles économiques inédits. Les start-up sont pour cela de précieuses alliées. TBB offre un terrain commun pour commencer à travailler ensemble.

« Une nouvelle révolution industrielle »

GU : Quels seront les sujets phares cette année ?

EB : Le thème de l’édition 2020 sera “la nouvelle révolution industrielle”. Dans l’histoire, des technologies ont déjà amené des innovations de rupture ayant des effets considérables sur le développement d’une région ou d’un pays. Ce fut par exemple le cas de la machine à vapeur, qui a consolidé la prospérité britannique et eu un impact sur la société entière. Nous sommes aujourd’hui dans une situation analogue. La transition énergétique transforme complètement le paysage avec des ressources renouvelables à portée de main d’une myriade d’acteurs. Ce n’est pas seulement l’affaire des énergéticiens, mais aussi des équipementiers, des collectivités locales, des industriels du ciment ou du papier, etc. The Business Booster a suivi cette évolution. Cette année, nous allons prendre du recul sur la révolution en cours en abordant les questions économiques, politiques, sociales et environnementales que posent les enjeux de durabilité, d’électrification et du numérique.

GU : Comment ce thème sera-t-il plus précisément décliné ?

EB : D’habitude, l’énergie constitue notre sujet prioritaire. En 2020, TBB mettra aussi en perspective les défis auxquels d’autres secteurs sont confrontés, tels que l’automobile, le ciment, le papier… Ainsi que la manière dont les changements liés à l’énergie et à la durabilité transforment leurs marchés et modèles économiques. Nous aborderons aussi les nouvelles initiatives industrielles européennes, en particulier celles sur l’alliance européenne des batteries et sur l’hydrogène vert. La décarbonation de l’industrie sera également traitée, d’autant qu’elle pose de vrais défis : nous voulons réduire nos émissions de CO2 tout en conduisant des voitures, en utilisant des ordinateurs, en achetant des livres et autres produits à des prix raisonnables. Et bien sûr, il y a les investissements nécessaires à toutes ces évolutions. Le sujet ne sera pas oublié.

« Au cœur de la capitale allemande des start-up »

GU : Ce n’est pas la première édition organisée à Berlin. Pourquoi avoir choisi cette ville ?

EB : Quand nous avons retenu Berlin pour l’édition 2020 de TBB, nous n’avions évidemment aucun moyen d’imaginer la crise sanitaire et économique que le monde traverse cette année. Mais avec le recul, nous n’aurions pas pu choisir de meilleur lieu pour incarner la reconstruction de l’économie européenne. Berlin est l’un des haut-lieux de l’innovation sur le continent. La ville est reconnue comme la capitale allemande des start-up avec plus de 500 créées par an, quelque 9500 déjà installées et un solide écosystème d’accélérateurs et d’investisseurs. Avec une vraie dimension internationale : la moitié des équipes des start-up berlinoises viennent d’autres pays.

« La crise fait naître des opportunités »

GU : La crise liée à la Covid-19 modifie-t-elle l’organisation de l’événement ?

EB : Dans la période actuelle, très incertaine, nous voulons nous concentrer sur les opportunités qui peuvent apparaître. L’Europe aurait pu trouver beaucoup d’excuses pour remettre en cause le Green Deal mais, bien au contraire, elle y a vu l’occasion de stimuler l’activité de façon durable. Le secteur énergétique est la colonne vertébrale de la prospérité économique, les entrepreneurs et les innovateurs sont à l’avant-garde de cette transition. The Business Booster y contribuera.

GU : Quelles opportunités la crise peut-elle générer ?

EB : Elle nous aura poussé à faire preuve de souplesse et d’adaptation, vitale pour l’entrepreneuriat et l’innovation. Désormais, nos équipes et les entreprises de notre portefeuille sont mieux préparées. Elles ont modifié leurs modèles économiques, réduit leurs coûts et donc gagné en efficacité. L’écosystème d’EIT InnoEnergy en ressort plus fort et plus confiant !

Réponse à la crise Covid-19 : participer à TBB en toute sécurité !
Pour permettre aux participants venus de différents pays de s’inscrire en toute confiance et en toute sécurité, EIT InnoEnergy a étendu sa politique d’annulation et crée un Q&A spécial à consulter ici.

GreenUnivers est partenaire media de TBB2020