Vent de fronde chez les développeurs contre le projet de loi EnR

Print Friendly, PDF & Email
L’appel de Jacques Veyrat à ne pas voter le projet de loi sur les énergies renouvelables a fait l’effet d'une petite bombe.
Jacques Veyrat, @Impala

L’appel de Jacques Veyrat à ne pas voter le projet de loi sur les énergies renouvelables a fait l’effet d’une petite bombe. Il a été publié dimanche 22 janvier, à deux jours de la réunion demain à 17 heures de la commission mixte paritaire (CMP) chargée de mettre d’accord l’Assemblée nationale et le Sénat. Le propriétaire de Neoen, Eiffel Investment Group et TagEnergy considère dans sa tribune publié par le JDD que « en cédant à la passion bien française de la planification et de la multiplication des principes, des interdictions et des instances, ce projet de loi, plutôt que de raccourcir les procédures d’instruction, va au contraire ralentir le déploiement des énergies renouvelables ».

Un problème avant tout pratique

Jacques Veyrat brocarde notamment les zones d’accélération des projets et l’interdiction des grandes centrales solaires en forêt. Et affirme ...

Article précédentDeux groupes de travail pour l’industrie des EnR et du nucléaire
Article suivantVol-V alimente la flamme de Bulane