Print Friendly, PDF & Email

 

L’entreprise : NW Groupe rejoint les rangs des licornes

@NW Groupe

Fondé par le discret et atypique Jean-Christophe Kerdelhué, NW Groupe a bouclé une spectaculaire levée de fonds de 300 M€ en juin dernier pour sa filiale NW Storm qui conjugue stockage et mobilité électrique. Une opération qui valorise la société à 1,5 Md€ post-financement. La totalité de la somme est apportée par la société de gestion RGreen Invest (1,4 Md€ sous gestion). NW Storm a développé un hub composé d’une batterie de 1 MW pour l’équilibrage du réseau électrique et d’une recharge haute puissance (150 kW et plus) pour les véhicules électriques. L’avantage de cette formule inédite ? Mutualiser les coûts de raccordement et de maintenance avec deux produits standardisés.  

→ Pour en savoir plus :

L’infrastructure : Saint-Nazaire, premier parc éolien en mer français

Saint-Nazaire @EDF Renouvelables

Enfin ! Il aura fallu attendre 2022 pour que le premier parc éolien en mer tricolore entre complètement en service et soit inauguré en grande pompe en novembre dernier par EDF Renouvelables et ses partenaires, Enbridge et CPP Investments. Un véritable parcours du combattant puisque l’appel d’offres attribuant ce projet à l’électricien national remonte à… 2012. Situées entre 12 et 20 km des côtes, les 80 éoliennes Haliade 150 de 6 MW, fabriquées par General Electric dans son usine de Montoir-de-Bretagne, produisent désormais l’équivalent de 20% de la consommation annuelle d’électricité de la Loire-Atlantique. Prochain parc en mer pour EDF renouvelables : Fécamp (Seine-Maritime). 

→ Pour en savoir plus :

Le financeur : Hy24 engrange une somme record pour l’hydrogène

Crédit : Getty Images

Une enveloppe de 2 Mds€ pour le « Clean H2 Infra Fund ». Ce fonds géré par Hy24 est dédié aux infrastructures hydrogène. Il a bouclé en 2022 sa collecte avec une somme nettement supérieure à son objectif initial de 1,5 Md€, devenant le plus important dans son secteur. Créé par Ardian et FiveT Hydrogen, Hy24 a convaincu une cinquantaine d’industriels et d’investisseurs. La moitié de la somme provient d’ailleurs d’acteurs français. Ses trois premières opérations sont des investissements dans l’opérateur allemand de stations hydrogène H2 Mobility Deutschland, le producteur allemand d’hydrogène renouvelable Hy2Gen et Enagas Renovable, filiale du réseau de transport de gaz espagnol. Mais Hy24 étudie déjà plusieurs dizaines de deals.

→ Pour en savoir plus :

L’action : le volume des CEE relevé

@CEE

Longtemps demandé, le relèvement du volume de l’obligation des Certificats d’économies d’énergie (CEE) a été validé par le ministère de la Transition énergétique en juillet, soulageant toute une filière. Pas moins de 625 TWh ont été ajoutés à la période P5 (2022-2025), dont le volume était de 2 500 TWh. Débarrassé du poids du stock excessif des titres déposés pendant la P4, le cours des CEE a entamé une trajectoire ascendante, dépassant le seuil de 7,5 €/MWh cumac. Les discussions persistent, notamment sur un éventuel corridor de prix, mais le secteur de la rénovation énergétique peut mieux respirer.

→ Pour en savoir plus :

 


La personnalité : Sébastien Clerc

Sébastien Clerc, @Voltalia

Le patron de Voltalia peut être fier des performances de l’entreprise qu’il dirige depuis 2011 : 2,6 GW sont en exploitation et en chantier, avec un an d’avance par rapport aux objectifs de 2019 ; 1,1 GW de nouveaux contrats ont été décrochés. Début décembre, Voltalia a réussi son augmentation de capital de 490 M€, à comparer à la première du genre, de 63 M€ bouclée dix ans plus tôt. Ce dirigeant inventif et offensif a parié avec succès sur les services avec le rachat de Martifer Solar pour quelques euros en 2016, fait de l’entreprise un pionnier des CPPA et est bien parti pour rééquilibrer comme annoncé l’activité internationale tout en continuant à profiter de positions exceptionnelles au Brésil, son terrain de jeu originel.

→ Pour en savoir plus :

 

 

 

Article précédentLe tarif des fournisseurs pour les TPE fixé à 280€/MWh pour l’année
Article suivantVite vu