145 M€ pour réduire la précarité énergétique et la mobilité polluante

Print Friendly, PDF & Email
Quelque 145 M€ en provenance des certificats d’économies d’énergie (CEE) vont être attribués à neuf nouvelles actions menées par des acteurs de la société civile
@JPP

Quelque 145 M€ en provenance des certificats d’économies d’énergie (CEE) vont être attribués à neuf nouvelles démarches menées par des acteurs de la société civile ; la liste est disponible ci-dessous. Ces actions viennent s’ajouter aux programmes CEE en cours, lesquels représentent déjà une part importante du dispositif global avec plus de 10% des volumes d’aides attribuées entre 2022 et 2025.

Les deux thématiques retenues ? La précarité énergétique et la mobilité, certains chantiers s’attaquant aux deux en même temps. C’est le cas de TIMS* coordonné par le Réseau Cler pour promouvoir entre autres le vélo, le covoiturage, le transport à la demande, l’autopartage auprès des publics précaires et parfois sans voiture. 

Accompagnement des ménages pauvres

Ce n’est pas un hasard si le gouvernement puise dans la grosse enveloppe des CEE (20 Mds€ sur quatre ans) pour cibler ces deux sujets. D’une part, les ...

Article précédentComment le département du Rhône doit se couvrir de centrales solaires
Article suivantUn premier CPPA en France pour Neoen