Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 9 décembre

[Dernière minute] Le Conseil d’Etat a rendu ce soir son avis très attendu sur l’obligation pour un porteur de projet de demander une dérogation à l’interdiction de destruction d’espèces protégées. Il précise notamment que le responsable du projet doit évaluer si elle est nécessaire dès que des exemplaires de l’espèce protégée sont présents. Si celui-ci peut démontrer que des mesures d’évitement ou de réduction des atteintes réduisent le risque, la dérogation peut ne pas être obligatoire.

Contre l’avis de la majorité présidentielle, les députés ont supprimé un article du projet de loi EnR censé permettre aux projets soumis à déclaration préalable de travaux ou à permis de démolir d’être autorisés grâce à une participation du public en ligne. L’exécutif cherchait à accélérer les projets solaires de moins de 1 MWc, mais les députés ont remarqué que l’article ne le précisait pas et estimé que la procédure numérique allait exclure une partie de la population.

La ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a indiqué avoir signé avec la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak une circulaire destinée aux Architectes des bâtiments de France pour leur rappeler « le bien-fondé et le caractère prioritaire des énergies renouvelables » et « les guider dans l’instruction des projets, de façon à tenir compte de l’évolution des technologies, comme les tuiles solaires ». Le document attend la signature du ministère de la Transition écologique, a précisé la ministre.

Un décret paru au Journal officiel précise les informations mentionnées dans les garanties d’origine de biogaz injecté dans les réseaux de gaz naturel ainsi que leur mode de comptabilisation…

… un deuxième décret paru au JO définit les modalités selon lesquelles des installations de production ou stockage d’électricité situées sur des sites de consommation seront sollicitées en cas de besoin urgent pour l’équilibre du réseau.

Un arrêté modifie les caractéristiques des contrats des installations de cogénération pouvant bénéficier de l’obligation d’achat d’électricité.

Le programme CEE Actee+ est officiellement lancé par la publication d’un arrêté. Il accompagnera les collectivités locales dans leurs projets d’économies d’énergie. Contrairement à ce qui était envisagé, Actee+ ne sera pas porté par une nouvelle association de fédérations nationales d’élus, mais toujours par la FNCCR comme le programme Actee2 dont il prend la suite. L’association des maires de France prendra tout de même une part plus grande dans la gouvernance du programme.

Jeudi 8 décembre

Plusieurs développeurs n’excluent pas de reprendre le projet de ferme pilote de trois éoliennes flottantes au large de Groix-Belle-Ile, abandonné par le consortium mené par Shell. Des réunions sont en cours, avec la Région Bretagne et l’Ademe dans la boucle. L’un des candidats potentiels indique cependant n’être intéressé que si son groupement est lauréat de l’appel d’offres commercial sur 250 MW.

Voltalia et son partenaire égyptien Taqa Arabia ont signé un accord avec le gouvernement du Caire pour installer un électrolyseur de 100 MW près du port d’Ain Sokhna, dans la zone du canal de Suez, qui sera alimenté par 283 MW d’énergie solaire et éolienne. Le projet pourra ensuite être étendu pour atteindre 1 GW d’électrolyse et 2,7 GW de capacité EnR.

Eco Wave Power, entreprise suédoise basée en Israël qui cherche à produire de l’énergie exploitant le mouvement des vagues, a signé un accord pour installer un générateur de 77 MW dans la ville turque de Ordu, pour un investissement estimé à 150 M$. La première phase du projet prévoit un démonstrateur de 4 MW.

La start-up nantaise Greenov a reçu une subvention de 2,39 M€ du Conseil européen de l’innovation (EIC). Les fonds serviront à démontrer l’efficacité de sa solution de réduction du bruit et de la turbidité générés par l’installation d’éoliennes en mer sur un monopieux de 12 mètres.

Le gouvernement britannique a lancé une consultation sur la possibilité d’assouplir les règles pour le développement de parcs éoliens terrestres.

BDR Thermea lance une expérimentation à Lochem, aux Pays-Bas, pour chauffer 12 bâtiments construits au début de 20ème siècle avec des chaudières à hydrogène.

En Belgique, Electra va investir 100 M€ pour équiper, en partenariat avec l’installateur Electric by D’Ieteren, les parkings des supermarchés Delhaize, avec 1 800 points de recharge pour véhicules électriques.

La start-up Morfo, qui propose une technique de reforestation utilisant des drones, a levé 4 M€ auprès de Demeter, Raise Ventures, AFI Ventures, TeamPact Ventures ainsi que des business angels.

Mercredi 7 décembre

Préqualifié pour l’appel d’offres éolien flottant en Méditerranée, Skyborn (ex WPD Offshore) a annoncé, lors du salon Energaïa de Montpellier, son association avec Technip Energies, concepteur de flotteurs. Deux parcs de 250 MW sont ouverts à la compétition. 13 candidats ont été présélectionnés en août dernier.

Les députés ont conservé l’amendement au projet de loi EnR ajouté en commission par le groupe écologiste imposant de tenir compte du nombre d’éoliennes déjà installées sur un territoire avant d’autoriser de nouveaux projets. Les amendements portés par des députés Renaissance, et soutenus par le gouvernement, pour supprimer cette restriction ont été rejetés.

Lhyfe a conclu un accord avec la société d’ingénierie italienne Incico, qui développe des solutions pour capter du CO2 et le transformer en méthanol en y ajoutant de l’hydrogène, que l’entreprise française pourrait lui fournir. Selon la presse italienne, la région des Pouilles se prêterait bien à l’installation d’un tel écosystème, grâce au soutien accordé aux projets photovoltaïques et à la présence d’industriels.

Celsius Energy et Vinci Constructions s’associent pour proposer une offre de rénovation énergétique combinant la géothermie et l’isolation thermique.

En 2017, l’entrée de TotalEnergies au capital de Total Eren, à hauteur de 23%, prévoyait une possible acquisition complète sous cinq ans. Cette option reste à l’agenda du groupe pétrolier, pour l’année prochaine.

Au Zimbabwe, Total Eren et le groupe gazier Chariot, spécialisé dans la fourniture d’énergie au secteur minier, vont développer ensemble un parc solaire de 30 MWc pour alimenter la mine de platine de Karo. Le parc pourra être porté à 300 MWc à l’avenir.

Omnes Capital, via son fonds Capenergie, a pris une participation majoritaire dans le développeur suédois HPSolartech, spécialisé dans les grands projets solaires avec un portefeuille de projets en développement annoncé à 1,2 GW.

La société de gestion Smalt Capital, basée à Marseille et filiale de la Caisse d’Epargne Cepac, créé un fonds dédié aux EnR avec une taille cible de 100 M€. Il investira dans des EnR matures, avec des tickets de 2 à 10 M€. Une première opération a été réalisée auprès du développeur varois Soleil du Sud.

Mardi 6 décembre

La députée Sophie Panonacle (Renaissance) a été élue présidente du Conseil national de la mer et des littoraux par ses membres. Cette institution sera responsable de la Stratégie nationale pour la mer et le littoral qui doit assurer la planification de l’espace maritime.

Six projets de textes sur neuf examinés le 13 décembre par le Conseil supérieur de l’énergie portent sur les certificats d’économie d’énergie, par exemple les nouvelles opérations soumises aux contrôles sur site, les bonifications pour les pompes à chaleur eau-eau, l’implication de l’Anah aux cotés de l’Ademe pour intégrer dans France Rénov’ le programme d’accompagnement Sare qui se termine fin 2024.

La connexion entre l’Allemagne et la Namibie sur l’hydrogène vert se renforce. RWE a signé un protocole d’accord avec Hyphen, promoteur d’un projet de 2 puis 5 GW EnR+H2 dans le désert namibien. L’énergéticien compte importer jusqu’à 300 000 tonnes d’ammoniac soit le tiers d’une production visant 1 million de tonnes en 2027. Il doit construire un terminal portuaire pour l’ammoniac d’origine non fossile à Brunsbüttel en aval de Hambourg.

La Californie lance aujourd’hui son premier appel d’offres pour attribuer cinq zones maritimes pour le développement de parcs éoliens en mer. Pas moins de 43 développeurs sont en lice dont TotalEnergies et EDF Renouvelables.

L’annuaire des réseaux de chaleur Via Sèva et le cabinet de conseil Manergy ont lancé, avec le soutien du SNCU et de l’Ademe, un site internet pour estimer le potentiel local des réseaux de chaleur en métropole.

Une quarantaine de points de charge électrique seront mis en service en décembre sur l’espace public dans la Métropole de Grenoble, portant leur nombre à près de 200. La collectivité iséroise en vise jusqu’à 2 000 en 2030. En complément, elle en prévoit aussi 250 dans des parkings.

Lundi 5 décembre

L’examen du projet de loi d’accélération des EnR a commencé à l’Assemblée nationale. Le gouvernement veut notamment soutenir un amendement du rapporteur Eric Bothorel (Renaissance) sur l’agrivoltaïsme proposant que la compatibilité des installations photovoltaïques avec l’activité agricole soit précisée via un arrêté préfectoral, pris en consultation avec les acteurs locaux et les CDPenaf, pour tenir compte des spécificités agricoles locales…

…au sujet du partage de la valeur, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a dit « entendre les inquiétudes » autour d’une réduction directe de la factures des riverains. Elle a promis des amendements pour permettre aux collectivités locales de soutenir leurs habitants et est ouverte aux propositions du Parti socialiste sur le soutien aux ménages en précarité énergétique.

Les syndicats professionnels font pression sur les parlementaires : FEE a publié une « lettre ouverte » pour appeler les députés à la responsabilité et le SER un communiqué signé de son président, Jules Nyssen.

Le développeur coopératif DWatts a levé 1 M€ en fonds propres et quasi-fonds propres auprès de la Banque des Territoires, du Crédit Agricole Sud-Rhône-Alpes Energies Renouvelables et Energie Partagée Investissement. Créé à Die (Drôme) en 2016, DWatts développe et exploite des projets solaires, éoliens et de bois énergie. Il étudie l’autoconsommation collective et la rénovation énergétique pour le tertiaire.

Plenitude, la filiale dédiée aux EnR de l’énergéticien italien Eni, va faire l’acquisition de la holding transalpine PLT. Elle compte 400 MW de projets EnR en Italie, dont 80% en opération et 20% en construction, ainsi qu’un pipe de 1,2 GW surtout éolien entre l’Italie et l’Espagne.

RWE a racheté l’intégralité du développeur irlandais Western Power Offshore Developments, lequel travaille sur le parc éolien en mer East Celtic Wind Farm dont la capacité pourrait atteindre les 900 MW.

TotalEnergies et AirFrance-KLM ont signé un accord pour la fourniture de carburant d’aviation durable produit dans les bioraffineries de la major pétrolière pendant 10 ans, à partir de 2023.

Article précédentBordeaux Métropole veut étoffer son offre de recharge électrique
Article suivantBiodiversité : un projet éolien de TotalEnergies critiqué