Quel impact d’un débridage temporaire des éoliennes ?

Print Friendly, PDF & Email
Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, demande que des marges de manoeuvres soient dégagées en augmentant notamment les productions hydroélectrique et éolienne
@Energy Team

« Débrider nos éoliennes cet hiver pourrait augmenter la production de 10% sur certains sites. Mais en moyenne, ce serait plutôt de l’ordre de quelques pourcents », calcule Jérôme Douat. Le directeur général d’Energy Team, opérateur de quelque 500 turbines en France, signale que la quasi-totalité de son parc est soumis à une limitation de puissance et tel est le cas pour la plupart des exploitations éoliennes.

Les pouvoirs publics souhaitent mobiliser ce potentiel cet hiver, car tout est bon à prendre en l’état actuel des centrales nucléaires hexagonales. Dans sa circulaire du 16 septembre, l’Etat autorise les préfets ...

Article précédentProjet de loi EnR : le Sénat promeut les maires, freine l’éolien
Article suivantAuraliance vise haut dans la rénovation et l’autoconsommation