Projet de loi EnR : l’instruction réduite de trois à quatre mois dans l’éolien [FEE]

Print Friendly, PDF & Email
(c) – Unsplash

Dans l’éolien terrestre, l’enjeu principal demeure la difficulté à débloquer des projets ayant complété leur instruction. Selon FEE qui présentait ce matin son Observatoire de l’éolien 2022 réalisé avec Capgemini, leur capacité atteint 4,5 GW. Ce manque d’autorisations s’est traduit par une dernière session d’appel d’offres désertée. Mais la deuxième doléance des développeurs, la lutte contre l’augmentation des coûts de leurs projets, va trouver une écoute favorable. Selon le délégué général Michel Gioria, la prochaine session est retardée car les prix doivent être indexés sur l’inflation et la CRE devrait rendre son avis sur le cahier des charges d’ici ...

Article précédentLe suisse Insolight convoite l’agrivoltaïsme français
Article suivantOrion Energies cherche à financer 119 centrales solaires