Eolien terrestre : GE supprime des postes

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit: Anne-Claire Poirier)

Après Siemens Gamesa, c’est au tour de General Electric (GE). Le groupe américain a commencé à supprimer des emplois dans sa division dédiée à l’éolien terrestre, rapporte l’agence Reuters, sans en préciser le nombre. Ces réductions de personnel ont commencé en Amérique, au Moyen-Orient et en Afrique et devraient se poursuivre dans un second temps en Europe et en Asie.

GE possède en France une usine de production de pales à Cherbourg (Manche) mais ...

Article précédentLe financement participatif inquiet des effets de la vente temporaire sur le marché
Article suivantStations H2 : comment Atawey se prépare à l’industrialisation