Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 30 septembre

Boralex a trouvé chez BPCE Energeco le financement de sa centrale photovoltaïque de 15,9 MWc de la Grange du Causse (Hérault) mise en service en 2024 et dont la production sera entièrement vendue à Metro France via un corporate PPA de 20 ans.

BoucL Energie, filiale d’Everwatt et la Communauté d’énergie partagée de Saint-Martin d’Hères, près de Grenoble lanceront le 11 octobre leur ambitieux projet d’autoconsommation collective. Il prévoit de produire 3,5 GWh pour couvrir 12% de la consommation de 21 entreprises et commerces et d’un bailleur social. 

Le réseau breton de recharge biogaz et électricité Karrgreen ouvre deux nouvelles stations à Moréac et Pontivy. Une première implantation hors Bretagne est prévue en 2023 à Lexy (Meurthe-et-Moselle) ; Karrgreen vise à terme 10 à 15 nouvelles unités par an. 

Les perspectives du marché éolien allemand incitent de grands développeurs français indépendants à envisager de franchir le Rhin, en recherchant des alliances avec les développeurs locaux. L’Allemagne vise entre 100 et 130 GW supplémentaires d’ici 2030 et compte réserver 2% de sa superficie aux éoliennes.

La modification du cahier des charges de l’appel d’offres pour le solaire « nous donne un peu d’air, même si nous n’allons pas entièrement rattraper ce que nous avons perdu. Le portefeuille va être réalisé », indique Céline Tran, directeur général de BayWa r.e. France.

Vestas va fournir 120 turbines V150 de 4,5 MW à Engie pour le développement du parc éolien de Serra de Assutua au Brésil. Le groupe français a aussi l’option d’acheter 68 autres turbines pour une deuxième phase du projet, dont la capacité à terme devrait être de 846 MW.

Après avoir installé en juillet ses premières pales recyclables sur le site Kaskasi de RWE en mer du Nord allemande au large de Heligoland, Siemens Gamesa les propose maintenant pour les éoliennes à terre. Le procédé consiste à séparer les composants (résines, verre, fibre de carbone) avec une solution acide spéciale pour un réemploi dans la construction entre autres.

Adani vise une capacité de production de panneaux photovoltaïques de 10 GW en 2025, contre 2 GW aujourd’hui. Le groupe indien bénéficie d’un marché domestique important ainsi que de barrières protectionnistes qui incitent les industriels à investir dans le pays.

L’Ademe a lancé la 2e session de l’appel à projets « Grandes installations solaires thermiques 2022 » destiné aux usages industriels et financé par le Fonds chaleur.

Jeudi 29 septembre

Emmanuel Macron propose de nommer Luc Rémont comme PDG d’EDF. Vice-président pour les opérations internationales de Schneider Electric, il a été président du Gimelec entre 2015 et 2018. Il a aussi occupé différents postes au sein du ministère de l’Economie avant de diriger la banque d’investissement Meryll Lynch en France entre 2007 et 2014. Sa nomination doit être validée par le Parlement.

McPhy recevra une aide publique de 114 M€ dans le cadre de l’IPCEI hydrogène pour son projet de gigafactory et s’apprête à prendre sa décision finale d’investissement.

Saint-Gobain a pris une participation minoritaire au capital du fabricant suisse de modules solaires Megasol. Elle concerne l’activité de production de modules à intégrer dans le bâtiment. Cela lui permet d’enrichir son offre de solutions pour les façades et donne à Megasol l’accès à ses clients.

L’enseigne d’hypermarchés Cora a choisi Power Dot pour équiper ses 61 sites en France en bornes de recharge rapide, en commençant par 30 sites d’ici à fin 2022. En ajoutant 9 sites en Belgique et au Luxembourg, à terme, Cora prévoit de s’équiper de 648 points de charge.

A l’occasion de ses résultats semestriels, Hydrogène de France (HdF) indique disposer d’un portefeuille de projets de 1 939 MW d’énergies renouvelables (solaire et éolien) accompagnées de 3 849 MWh de stockage par hydrogène.

Mercredi 28 septembre

Le gouvernement a défini l’emplacement du parc éolien flottant Bretagne Sud. Le parc de 250 MW sera situé dans la partie Est de la zone retenue pour le lancement de l’appel d’offres, à 20 km de la Pointe des Poulains de Belle-Île-en-Mer. Un nouveau critère de notation va par ailleurs être introduit au cahier des charges pour minimiser l’emprise finale des turbines. Les candidats devront remettre leurs offres « début 2023 » pour une sélection « au printemps ».

pHYnix, producteur d’hydrogène renouvelable, a conclu un accord de financement avec Eiffel Investment Group. L’opération porte sur un montant pouvant atteindre 20 M€ sur plusieurs tranches qui pourront être successivement engagées par le fonds.

Spécialisée dans l’épuration de biogaz en milieu rural, Gaz de ferme a lancé une collecte en actions sur la plateforme de financement participatif Wiseed. Créée en 2016, l’entreprise vise à récolter 400 000€ pour « accélérer la phase d’industrialisation et de commercialisation » de sa technologie.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) lance une consultation pour restituer les recettes exceptionnelles perçues par RTE en 2022 au titre de l’utilisation des interconnexions aux frontières. Ces recettes dépendent notamment des écarts de prix de l’électricité entre pays. Dans les conditions de marché actuelles, un excédent entre 700 M€ et 1,5 Md€ est attendu. Il devrait être reversé début 2023 aux utilisateurs du réseau de transport.

Le gouvernement norvégien envisage d’imposer une taxe sur les superprofits des électriciens. Ces derniers seront imposés à hauteur de 23% lorsque les prix de gros excèdent les 700 NOK/MWh soit 67,5 €/MWh.

À l’occasion du 82e Congrès HLM, CDC Habitat et Enedis renouvellent un partenariat prévoyant notamment des actions en matière de sobriété énergétique, d’autoconsommation solaire et d’installations de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Mardi 27 septembre

TotalEnergies compte inciter ses clients particuliers à la sobriété en les rétribuant. « Ceux qui économisent l’énergie d’un hiver à l’autre auront droit à une prime », a déclaré Patrick Pouyanné au colloque de l’Association française du gaz. Le patron de TotalEnergies préconise également de remettre à l’honneur le système des heures pleines/ heures creuses.

L’hydrogène ne représentera qu’une « fraction mineure » de l’énergie consommée dans l’aviation, estime l’Ademe dans une analyse prospective à l’horizon 2050 sur la décarbonation du secteur aérien en France, « puisque cette énergie n’est pertinente que pour les vols de moins de 2000 km (qui représentaient moins de 10% du trafic en 2019) et qu’il restera des avions courts-courriers à kérosène à cet horizon temporel au vu des rythmes de renouvellement des flottes », selon l’agence.

Comparé au projet de loi sur les énergies renouvelables, “l’avant-projet de loi visant à accélérer la construction de nouveaux réacteurs nucléaires comporte des mesures de simplification plus importantes”, fait remarquer sur son blog l’avocat Arnaud Gossement

Tryba Energy a mis en service une centrale solaire sur 5 hectares à Retzwiller (Alsace), équipée de panneaux français de Photowatt, des structures métal de Profil du futur (Colmar) et construite par Omexom ; la sécurité, le suivi écologique et la maintenance sont confiés à des sous-traitants de la région. Le tarif de l’électricité est inférieur à 60€/MWh.

Go-Renove, le nouveau service public de diagnostic gratuit de la performance énergétique des logements, vient d’être lancé, dans le cadre du programme Profeel. 

Le bailleur social Erilia (65 000 logements) confie à EDF le financement par les CEE d’actions d’économies d’énergie d’ici fin 2025, à hauteur de 600 GWh cumac

Dorémi, filiale de Négawatt, a levé cet été 1 M€ auprès de France Active Investissement, Schneider Electric Energy Access et Edilians et lance une collecte en financement participatif sur Wiseed. 

Avis aux gestionnaires de réseaux d’énergie et énergéticiens européens : l’entreprise américaine de cybersécurité Mandiant, filiale de Google, souligne l’avertissement des services de renseignement militaire ukrainiens sur la préparation par la Russie de cyberattaques contre les infrastructures critiques de l’Ukraine et de ses alliés.

Lundi 26 septembre

Le règlement européen pour inclure le plan RepowerEU dans les plans de reprise et résilience des Etats membres devrait être approuvé d’ici la fin de l’année. Il est à l’ordre du jour du conseil des affaires économiques et financières du 4 octobre et le Parlement devrait en discuter en novembre. La Commission veut mettre à disposition 20 Mds€ et des débats persistent sur l’instrument à mobiliser : la vente de réserves de quotas carbone ou les ressources du Fonds Innovation.

Le gouvernement britannique a ouvert la porte à un assouplissement des règles pour favoriser le développement de l’éolien terrestre. Il souhaite également accélérer le développement de plusieurs projets d’infrastructures, visant à faire débuter leur construction avant fin 2023. Sont inclus dans la liste des parcs éoliens offshore, dont Scotwind et le projet en mer Celtique.

Le spécialiste du financement des travaux de rénovation énergétique Heero, basé à Nantes et créé en 2021, lancera le 17 octobre une campagne de financement participatif de 1 M€ sur Proximea pour accélérer son développement et notamment affiner son outil d’informations sur les primes, les aides locales et les données des territoires.

Le Conseil d’État a jugé que, pour délivrer, ou refuser, l’autorisation d’un parc éolien, les préfets devaient prendre en compte « la covisibilité du projet avec des bâtiments remarquables, quelle que soit la protection dont ceux-ci bénéficient par ailleurs au titre d’autres législations ». De ce fait, il a annulé une décision de la cour administrative d’appel de Lyon.

Mis en service en juillet, le parc éolien de 12 MW et 6 turbines de Falck Renewables (110 MW installés en France) à Illois (Seine-Maritime) soutient un fonds de partenariat territorial utilisé par l’association Bien Vivre pour, entre autres, restaurer la salle du foyer rural et installer des tables de pique-nique. 

Innovacom est entré au capital de Retrofleet, spécialiste de l’électrification de véhicules existants, pour un montant non divulgué et accompagné notamment par le Crédit agricole et Fabio Ferrari, fondateur de Symbio.

Iberdrola va construire un parc solaire au sol pour fournir en électricité verte deux usines de Solvay, à Tavaux (Jura) et Saint-Fons (Rhône). La centrale recouvrira 77ha de friches industrielles de Solvay. Aucun câble ne reliera les infrastructures mais le groupe de chimie signera un contrat de 20 ans pour la fourniture d’électricité et de certificats d’origine, dans le cadre de l’offre Energy Transition as a Service de Iberdrola.

Article précédentEngie Solutions muscle ses réseaux de chaleur en vue des JO
Article suivantSweetch Energy concrétise avec EDF Hydro et la CNR