Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 16 septembre

En plus du décret sur les comités régionaux de l’énergie, le gouvernement présentera le 22 septembre au Conseil supérieur de l’énergie (CSE) un autre texte assouplissant les critères des soutiens de 2 M€, 25 M€ et 50 M€ apportés aux entreprises exposées au prix du gaz et d’électricité. Ils sont aussi prolongés jusqu’en décembre. Un nouvel ajustement est envisagé dans un décret fin novembre ; une refonte plus profonde pour 2023 est en discussion avec Bruxelles. 

Seront aussi présentés au CSE le 22 septembre un arrêté autorisant les particuliers à s’opposer à la collecte, pour le Service des données et étude statistiques, de leurs données de consommation d’électricité et de gaz naturel par Enedis et GRDF en vue de mesurer l’efficacité réelle des rénovations énergétiques. Un autre texte est relatif aux tarifs réglementés de vente du gaz naturel de la régie Gazelec de Péronne (Somme).

Le cours des certificats d’économies d’énergie est bel et bien sur une pente ascendante. Le prix spot évolue cette semaine autour de 6,25€/MWh pour les CEE classiques sur la place de marché C2E Market. Laquelle compte désormais 31 membres après l’arrivée d’ExxonMobil et Dyneff.

Le fonds américain KKR détient désormais 92,19% du capital d’Albioma, suite à la deuxième phase de l’OPA, lancée le 9 septembre.

Sienna Private Credit ( ex Acofi Gestion) apporte 25 M€ en dette junior au néerlandais Sunvest Ontwikkeling pour financer son portefeuille de 16 projets solaires (420 MW) au Pays-Bas en préparation, construction ou en service. 

En raccordant un datacenter d’Equinix, Engie Solutions, délégataire du syndicat Smirec pour exploiter le réseau de chaleur alimentant la zone d’aménagement Plaine Saulnier à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) compte atteindre en 2024 un taux EnR&R de 75%

RES a été autorisé à installer une batterie de 99,9 MW dans le comté de Durham dans le nord-est de l’Angleterre en soutien de la production EnR.

Au Brésil, EDF Renouvelables s’est associé avec Prumo Logistica pour étudier le développement de parcs éoliens en mer au large de la région Norte Fluminense, près de Rio de Janeiro. Prumo Logistica est une filiale de la société d’investissement EIG et gère le complexe industriel et portuaire Porto do Açu. La production d’hydrogène vert y est envisagée.

L’Italie va fournir 18 TWh d’électricité aux entreprises énergivores à un prix fixe de 210 €/MWh, a annoncé le ministre de la Transition écologique Roberto Cingolani. Une mesure similaire est à l’étude pour le gaz.

La Commission UE a proposé d’interdire la présence de produits issus du travail forcé sur le marché européen. Cela pourrait avoir des effets sur le marché des panneaux solaires. Une grande partie du polysilicium utilisé dans le monde provient de la province chinoise du Xinjiang, sous surveillance à cause des soupçons d’exploitation de la minorité musulmane des Ouïgours.

Jeudi 15 septembre

Entendu par la CRE la semaine dernière, le fournisseur alternatif Mint Energie assure avoir eu la confirmation de ne pas être visé par une enquête autour de possibles abus de droits Arenh. Comme nombre d’autres acteurs, Mint Energie a aussi récemment augmenté ses tarifs.

Mirova a porté à 4,18% sa participation au capital de HRS, entreprise fabricant des stations de ravitaillement en hydrogène.

EDF prévoit une production électronucléaire en France pour 2022 dans le bas de la fourchette de 280-300 TWh.

Bboxx, entreprise anglaise spécialisée dans le solaire hors réseau qui a reçu le soutien d’EDF et Engie, a fait l’acquisition de la société de financement et de distribution de kits solaires domestiques PEG Africa. L’opération lui permet d’accéder aux marchés du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Mali.

La prise d’une participation majoritaire de l’Etat allemand au capital d’Uniper est l’une des solutions à l’étude pour aider l’énergéticien à surmonter ses difficultés dues à la baisse des livraisons de gaz russe.

L’Italie a installé 1 GWc de photovoltaïques au premier semestre 2022. Son parc total s’élève à 23 GWc.

Original : Yvon Chouinard, fondateur de la marque de vêtements Patagonia, a décidé de céder sa société (1 Md$ de CA annuel) à la planète, pour la protéger. Les actions seront détenus par deux structures qui utiliseront les dividendes pour financer des actions dédiées à cette cause.

Mercredi 14 septembre

Les effets de l’inflation et de la hausse des taux d’intérêt se répercutent sur le financement participatif avec un relèvement des taux proposés aux souscripteurs : Amarenco passe ainsi de 5% à 6,5% avec une durée d’investissement réduite d’un an pour des campagnes d’acquisition de centrales solaires et Elements de 5,75% à 7% pour un ensemble de 16 projets EnR en développement sur Lendosphere.

La mobilisation des grandes entreprises pour la sobriété énergétique sera lancée le 22 septembre au Conseil économique social et environnemental à Paris, avec notamment une mise en avant du dispositif Ecowatt de RTE.

Deux filiales d’Edf, Izivia et Edf EnR, s’associent pour proposer aux entreprises une offre commune combinant ombrières photovoltaïques, pour de l’autoconsommation ou de la vente totale de l’énergie produite, avec des bornes de recharge allant de 7 à 22 kW.

Alors qu’EDF vise un parc d’énergies renouvelables de 60 GW à l’horizon 2030, son PDG Jean-Bernard Levy a indiqué que « la question se posera dans les années qui viennent de notre capacité financière à atteindre cet objectif » devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale.

Face à l’explosion du coût de l’énergie pour les piscines collectives, Qarnot souligne l’intérêt de ses chaudières numériques, avec une chaleur désormais compétitive et aucun investissement pour les communes.

Mardi 13 septembre

Un autre Conseil extraordinaire des ministres européens de l’Energie est convoqué pour le 30 septembre, annonce sur Twitter le ministre tchèque de l’Industrie Jozef Sikela. Seront discutées les propositions de la Commission pour faire face à la crise de l’énergie, qui doivent être détaillées demain par la présidente Ursula von der Leyen.

Jérôme Pécresse quitte GE il dirigeait l’activité Renouvelables depuis 2015 après avoir piloté entre 2011 et 2015 Alstom Renewable Power Sector repris par le groupe américain en 2014. Les activités énergie de GE doivent être vendues d’ici 2024. 

A 1,9 TWh, la production hydroélectrique d’EDF a diminué de 34,6% en août par rapport à août 2021 et de 25,2% sur les huit premiers mois pour s’établir à 23,3 TWh. Le nucléaire a baissé de 20,2% depuis janvier, à 191 TWh.

Le prix plafond du marché de l’électricité restera à 4 000 €/MWh au lieu de monter à 5 000 €/MWh le 20 septembre, comme les opérateurs de réseau avaient annoncé fin août. Les Etats membres se sont accordés à ce sujet lors du Conseil extraordinaire des ministres européens de l’Energie de vendredi. L’ACER et la Commission ont donné leur feu vert.

Le cours spot des CEE “classiques” pour le mois de juin sur le registre officiel Emmy a été corrigé dans le courant de l’été. De 6,63€/MWh cumac, il est redescendu à 5,92€/MWhc. Une révision due à l’exclusion d’une opération conclue au prix exceptionnel de 8€/MWh sur 2 TWhc soit un tiers du volume spot en juin sur ce segment.

TotalEnergies et l’Université technique du Danemark, basée à Risø près de Copenhague, créent un centre de recherche sur les énergies décarbonées, tourné vers l’éolien avec stockage et hydrogène, les turbines de prochaine génération et l’éolien flottant,  la formation des collaborateurs.

Waga Energy lance la construction d’une unité de méthanisation sur un site de stockage de déchets sur l’île de Vancouver (Canada). A terme, elle pourra traiter 3 200 m3/h de gaz bruts et produire 100 GWh/an de biométhane. L’unité devrait être mise en service au deuxième semestre 2024.

EDF va céder EDF Energy Services à BP North America. Basé à Houston (Texas), EDF Energy Services est fournisseur d’électricité et de gaz sur le marché des professionnels et des collectivités.

Lundi 12 septembre

La proposition de plafonnement du prix pour les importations de gaz russe n’a pas fait l’unanimité au Conseil extraordinaire des ministres de l’énergie réunis à Bruxelles vendredi dernier. Un consensus reste recherché autour des propositions de la Commission UE pour atténuer la crise énergétique, mais aucun détail n’a été précisé. Des annonces sont attendues dans la semaine.

Agnès Pannier-Runacher a annoncé hier que de nouveaux tarifs d’électricité seraient proposés par les fournisseurs d’énergie pour le courant du mois de septembre. « EDF, Engie, TotalEnergies sont en train de finaliser des propositions d’évolution tarifaire« , a précisé la ministre de la Transition énergétique. 

Le recours en Conseil d’Etat fait en juin par l’association Coénove contre le décret sur le classement automatique des réseaux de chaleur a été rejeté le mois dernier.

Le producteur EnR allemand Encavis conteste la baisse rétroactive des tarifs d’achats solaires pré-2011 et attaque la France en recourant à la procédure d’arbitrage et au motif prévu par le contesté Traité sur la charte de l’énergie. Encavis invoque l’ignorance par l’Etat français des dispositions protégeant les investisseurs. 

Le groupe grenoblois de solutions industrielles ECM a fait son entrée au capital de Carbon, start-up qui porte un projet de gigafactory de panneaux solaires en France.

Dans sa contribution à la future stratégie française pour l’énergie et le climat (Sfec), le Conseil national de l’Ordre des architectes propose “une réglementation environnementale pour la rénovation, à l’image de la RE2020” de manière à amorcer le mouvement vers les rénovations performantes. Elles sont ciblées à 600 000 par an par les pouvoirs publics mais “moins d’un dixième a effectivement lieu”.

Le label « Classe A » de l’Afnor a été attribué à deux projets agrivoltaïques développés par le groupe Terre et Lac, détenus par sa filiale Corfu Solaire. Ils s’agit de deux expérimentations sur grandes cultures menées sur des sections de deux parcs solaires au sol dans le Gers.

Electricité de Strasbourg, filiale d’EDF, a vendu par erreur 2,03 GW puis 5,75 GW d’électricité sur les marchés, à cause d’un « dysfonctionnement ». Pour rééquilibrer ses volumes, la société a dû dépenser 60 M€.

Article précédent« La crise replace les syndicats d’énergie au centre du jeu » [Sigeif]
Article suivant“Les solutions numériques peuvent aider cet hiver” [DG Europe Envision]