Le film PV de Dracula Technologies convainc un troisième industriel

Print Friendly, PDF & Email
Semtech apporte 5,5 M€ à Dracula Technologies
@Dracula Technologies

Le film photovoltaïque ultra-mince a vécu une histoire mouvementée en France. En témoignent les échecs de Nexcis et Sunpartner. Mais des industriels y croient encore et investissent, à l’image d’Armor qui a acquis l’allemand Opvius. La technologie intéresse aussi le secteur des semi-conducteurs. Comme Semtech, fabricant américain et suisse. Il vient de s’associer au Fonds souverain Auvergne-Rhône-Alpes et à La Banque des Territoires pour apporter 5,5 M€ à Dracula Technologies.

Créé en 2011, basé à Valence, ce pionnier des micro-modules photovoltaïques souples a produit ...

Article précédentSolvay inaugure une usine pilote de batteries solides à La Rochelle
Article suivantDécarbonation de l’industrie : l’Etat cherche les champions de demain