Hydrogène vert : de belles perspectives d’emploi

Print Friendly, PDF & Email

Deuxième volet de notre enquête sur les tendances en matière d’emploi et de rémunération dans les secteurs de la transition énergétique

« Nous recrutons en permanence », indique François Dedieu, directeur stratégique du développeur d’hydrogène renouvelable H2V, créé en 2016 et qui emploie aujourd’hui 22 personnes, dont 10 nouvelles recrues cette année. L’équipe espère démarrer d’ici deux ans la construction des premières usines. « Comme l’hydrogène vert n’est pas encore opérationnel à grande échelle, on peut difficilement recruter des profils avec de l’expérience en hydrogène. Donc, on forme les arrivants en interne », ajoute-t-il. Même enthousiasme dans les bureaux de Lhyfe. L’entreprise nantaise qui vient d’inaugurer son premier site pilote d’hydrogène vert offshore, ...

 

Article précédentLes échos du colloque du Syndicat des énergies renouvelables
Article suivantL’agenda de la transition énergétique