L’hydrogène à la recherche de capacités EnR

Print Friendly, PDF & Email
@Air Liquide

La jeune filière de l’hydrogène décarboné se concentrait jusqu’à maintenant sur les futures conditions de production et de consommation. La crise de l’électricité électronucléaire, la poussive montée en puissance des électrons renouvelables et la volatilité des prix atteints sur les marchés y compris celui du CO2, alors même que de grands projets doivent se concrétiser – par exemple Hynovi, conduit par Vicat et EDF à Montalieu-Vercieu en Isère – l’obligent à s’interroger sur son approvisionnement énergétique.

Développer ses moyens de production

« Les futurs producteurs d’hydrogène ne pourront se contenter d’acheter de l’électricité sur le marché. Il leur faut se préparer à avoir la maîtrise de la production d’énergie », affirme Philippe Boucly. La ...

Article précédentWaga Energy cherche (toujours) des financeurs
Article suivantComment Qair finance ses projets innovants