Crise énergétique : Jean-François Carenco estime « naviguer à vue »

Print Friendly, PDF & Email
(c) Romain Chicheportiche

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) présentait aujourd’hui son rapport d’activité 2021 et son rapport de surveillance des marchés de gros. Exercice traditionnel qui a pris une dimension toute particulière avec la crise énergétique qui a propulsé au plafond les cours du gaz naturel, et par ricochet ceux de l’électricité. Les marchés européens de l’énergie n’ont pas été conçus pour des temps de guerre. De fait, et c’est le principal enseignement, la CRE ne peut plus, contrairement aux années précédentes, assurer à 100% que les marchés ont fonctionné de manière satisfaisante.

Manipulations de marché

L’une des missions de la CRE est de prévenir les manipulations de marché. Une tâche d’ordinaire ardue, plus encore en période de ...

 

Article précédentComment produire de l’hydrogène vert dans les déserts
Article suivantUn partenariat public-privé pour solariser le Beaujolais