CEE : comment Pierre Maillard a repris Hellio à Christophe Février

Print Friendly, PDF & Email
Christophe Février (à gauche) et Pierre Maillard (c) Linkedin

Les acteurs des Certificats d’économies d’énergie (CEE) s’agitent depuis la publication le mois dernier d’un article de La Lettre A sur Christophe Février. L’homme est bien connu dans le secteur de l’efficacité énergétique. Il est propriétaire d’entreprises pionnières et longtemps de premier plan regroupées sous l’appellation GeoPLC. Une information judiciaire menée par deux juges d’instruction a été ouverte à son encontre. Il a été mis en examen pour blanchiment et blanchiment de fraude fiscale.

Locaux perquisitionnés

Deux services d’enquête spécialisés dans la grande délinquance financière coopèrent avec les juges : la Brigade de recherches et d’investigations financières (BRIF), qui dépend de la police judiciaire, et le nouveau Service d’enquêtes judiciaires des finances (SEJF) de Bercy. Les locaux de GeoPLC ...

 

Article précédentL’agenda de la transition énergétique
Article suivantEnergy Dome lance son stockage par CO2