Amélie de Montchalin va quitter un gouvernement en sursis

Print Friendly, PDF & Email
Hôtel de Roquelaure © Pline, Wikimedia Commons

Le revers est sévère pour le président de la République. Pour son second mandat, Emmanuel Macron devra composer avec une Assemblée nationale où il n’a plus la majorité absolue. A 21h, Ensemble, le groupe des partis politiques pro-gouvernement, enverrait 224 députés dans l’hémicycle, loin des 289 nécessaires. Si la première ministre Elisabeth Borne est élue dans le Calvados, plusieurs ministres sont battus et vont devoir quitter le gouvernement, notamment Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. Plus globalement, c’est toute l’architecture du gouvernement qui est potentiellement remise en cause ainsi que sa capacité à faire voter le projet de loi sur le pouvoir d’achat et celui sur l’accélération des énergies renouvelables, qui devraient être, a minima, ...

  
Article précédentAgrivoltaïsme : l’opposition grandit entre libéraux et régulateurs
Article suivantAO autoconsommation : prime en baisse, toujours peu de projets