Hydroélectricité : une nouvelle décision contre l’arasement des barrages  

Print Friendly, PDF & Email
Les producteurs demandent davantage de subventions pour les aménagements, comme les passes à poissons, que pour les arasements de barrage. @Aude Richard

Les propriétaires de moulins équipés de turbine peuvent se réjouir. Le 13 mai, le Conseil constitutionnel a validé les exemptions à la continuité écologique des cours d’eau dont bénéficient certains sites. Autrement dit, si la rivière est classée en liste 2 (eau moins « propre »), il n’est pas nécessaire d’effectuer des aménagements pour la migration des sédiments ou des poissons.

France Nature Environnement (FNE) estime ...

 

 

Article précédentDes personnalités appréciées, une organisation qui interroge [Réactions]
Article suivantLe pilotage de la transition écologique au gouvernement se précise