Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 6 mai

Le développeur EnR BayWa r.e. veut lancer à l’automne 2022 un appel d’offres pour fournir 10 TWh via des corporate PPA de 10 ans. L’énergie sera produite par un ensemble de projets situés en Allemagne et en Espagne.

Bosch crée un nouveau département consacré à la production d’électrolyseurs. Le conglomérat allemand compte investir 500 M€ pour opérer une première usine en 2025.

Air Industrie Thermique, dernier fabricant français de chaudières industrielles, a été placé mercredi 4 mai en redressement judiciaire. Le groupe commercialise notamment des unités de cogénération biomasse et des solutions de valorisation des déchets

GRDF a lancé un appel à projets pour décarboner le transport fluvial et maritime côtier. L’objectif est de contribuer au financement d’études de remotorisation et de conception de bateaux fonctionnant au GNV/BioGNV.

La Commission européenne et 20 patrons du secteur de l’électrolyse ont signé une déclaration commune. Ils veulent décupler d’ici 2025 la capacité européenne à fabriquer des électrolyseurs pour atteindre 17,5 GW/an. Parmi les signataires figurent Elogen, Genvia, McPhy et John Cockerill, qui veulent construire des gigafactories en France.

L’association La Plateforme Verte, fondée et présidée par l’avocate Sylvie Perrin du cabinet De Gaulle Fleurance & Associés, présentera les travaux de ses différents groupes de travail le 10 mai à Paris. Plus de 120 participants sont inscrits. Au programme : autoconsommation, stockage, agrivoltaïsme, corporate PPA et mobilité durable.

GE Renewable Energy a acquis une participation minoritaire dans Cobod International, une société danoise d’impression 3D qui construit notamment les fondations béton des éoliennes terrestres.

L’énergéticien américain Eversource a annoncé avoir entamé une « révision stratégique » de ses investissements dans l’éolien offshore. Cela pourrait l’amener à vendre toute ou une fraction de sa part dans la joint venture signé avec Ørsted, qui en 2019 a remporté 880 MW dans un appel d’offres de l’Etat de New York.

Jeudi 5 mai

Le gouvernement espagnol n’a pas pu valider en Conseil des ministres mardi son plan pour limiter les cours de l’électricité, en bloquant artificiellement les prix du gaz acheté par les centrales à cycles combinés. Malgré un accord de principe obtenu à la Commission européenne la semaine dernière, des détails restent à finaliser. Les électriciens actifs en Espagne et Portugal militent à Bruxelles pour limiter la portée de cette mesure exceptionnelle.

Passé sous le contrôle de Cube Infrastructure il y a un mois, l’opérateur francilien de gestion des déchets Sepur présentera mi-mai sa stratégie et solutions de micro-méthanisation (1 000 à 1500 tonnes/an) et co-compostage, réunie sous la nouvelle marque Govalo.

Présenté au Conseil supérieur de l’énergie le 12 mai, un projet de décret sur les cultures utilisées pour le biogaz clarifie les notions de cultures principales et intermédiaires en proposant de vérifier le respect de la limite de 15% de cultures alimentaires pour chaque lot de biométhane injecté pendant une période inférieure à un an.

Mob-ion et Pragma Industries coopèrent pour concevoir un scooter à hydrogène, une déclinaison du scooter électrique connecté AM1 de Mob-ion. Le partenariat sera détaillé lors du salon Hyvolution la semaine prochaine.

Sont parus au Journal Officiel un arrêté définissant le contenu de l’audit énergétique à réaliser lors de la mise en vente de logements de classe D, E, F et G (applicable à partir de septembre pour les niveaux F et G) ainsi qu’un décret qui définit les qualifications des professionnels.

Le 1er septembre 2022 le suisse Markus Nikles, passé par le groupe Bühler, deviendra directeur financier de l’équipementier Meyer Burger. Il remplace Nathalie Benedikt, partie à la fin du mois de mars.

Mercredi 4 mai

L’Europe a investi 41,4 Mds€ en 2021 dans l’éolien, un montant en baisse de 11% par rapport à l’année précédente, mais pour installer davantage de capacités (24,6 GW contre 21,6 GW en 2020) d’après l’association professionnelle WindEurope. Cette baisse des investissements au gigawatt serait en partie due à la prédominance de l’éolien terrestre (19,8 GW) dans les projets financés.

Pendant 24 heures, ArcelorMittal a produit de l’acier dans son usine de Contrecoeur (Québec) en remplaçant 6,8% du gaz naturel utilisé par de l’hydrogène vert. L’expérience a été définie comme un « succès » et le groupe envisage de continuer les essais en augmentant la part H2 dans le mélange.

Au premier trimestre 2022, Ørsted a généré un bénéfice net de 770 M€ et un Ebitda de 1,26 Mds€. Ces deux indicateurs sont en hausse significative par rapport à la même période de 2021, ce qui permet au développeur danois de confirmer son objectif d’Ebitda annuel de 19-21 Mds€.

Volkswagen et BP ont annoncé vouloir déployer un réseau de recharge rapide en Europe, en commençant par 4 000 points de charge dans les 2 ans en Allemagne et au Royaume-Uni, puis au total 8 000 points d’ici 2024 sur tout le continent.

Mardi 3 mai

Akuo Energy cède deux centrales hydroélectriques à Hydrocop, groupement des entreprises de distribution d’énergie : à Valloire et à Val Cenis (Savoie) de 3 MW chacune. En 2021, Hydrocop avait acquis 6 centrales dans les Vosges. Au total, le groupe possède 38 centrales hydro pour 14 MW installés.

Hydro-Québec, entreprise d’Etat, va construire cet été une des plus grandes usines d’électrolyse au monde, de 88 MW, à Varenne près de Montréal. Alimentée par le réseau d’électricité, décarbonée à 99%, cette usine produira de l’hydrogène vert pour une future usine de biocarburants, Recyclage Carbone Varennes (RCV). La mise en service est prévue pour 2023. Grâce à son grand parc hydroélectrique, Hydro-Québec affirme pour produire de l’hydrogène deux fois moins cher.

Le chiffre d’affaires au premier trimestre de Neoen augmente de 36% à 109,1 M€, dont 31% pour le solaire, 23% dans l’éolien et 260% dans le stockage, grâce aux actifs entrés en service en Argentine,en Australie et en France en 2021. La production d’électricité est de 1,5 TWh, en hausse de 20%.

Face à la hausse de ses émissions de gaz à effet de serre (+ 37 % en 2 ans), Amazon augmente ses capacités d’énergies renouvelables de 30 % pour un total de 15,7 GW ; 37 nouveaux projets sont prévus aux États-Unis, en Espagne, en France, en Australie, au Canada, en Inde, au Japon et aux Émirats arabes unis.

L’énergéticien Fortum a annoncé inclure dans ses comptes 1,2 Md€ d’impayés liés à ses activités en Russie. Le groupe y exploite des centrales électriques à énergies fossiles et quelques actifs renouvelables en partenariat avec la société Rusnano.

L’association Amorce lance les « Trophées des collectivités pour la rénovation énergétique des copropriétés« . Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 juillet pour une remise des prix en octobre.

Un arrêté paru au Journal officiel modifie les dispositions de contrôles du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) et complète notamment la liste des éléments à contrôler pour certaines fiches d’opérations standardisées.

Lundi 2 mai

Le chiffre d’affaires de Waga Energy en 2021 augmente de 29,6% en 2021, à 12,3 M€, l’Ebitda reste négatif de 1,2 M€ et le résultat de 7,7 M€. Le producteur de biométhane a engagé 8 nouveaux projets en 2021, exploite 13 centrales en France et en construit 12 dont sept en France, une en Espagne, une aux États-Unis et trois au Canada. Une centaine est prévue pour 2026 pour 4 TWh et 200 M€ de revenus.

RTE fait face depuis février à des mouvements sociaux et des piquets de grève de salariés en charge de la maintenance du réseau électrique. Ils réclament des augmentations de salaires que la direction leur refuse estimant qu’il s’agit de négociation de branche (en l’espèce IEG). Les syndicats réclament au moins des augmentations proportionnelles à l’inflation et estime la chose possible, RTE ayant enregistré en 2021 un résultat net de 661 M€, en hausse de 27%.

Nouvelle conséquence concrète de la flambée des prix de l’électricité : pour réduire sa facture, l’exploitant du métro de Madrid a décidé de réduire de 10% en moyenne le nombre de rames en circulation. 

Shell acquiert pour 1,55 Md$ l’indien Sprng Energy auprès de l’investisseur Actis et accède à 2,1 GW solaires et éoliens en service, 0,8 GW autorisé et 7,5 GW en développement, triplant la capacité EnR en production de la compagnie pétrolière néerlandaise. 

Un décret paru le 30 avril au Journal officiel fixe les modalités de l’aide pour les stations de recharge électrique sur les aires d’autoroutes et routes nationales et reporte de six mois la date limite de dépôt de demande.

Article précédentDes zones d’ombre persistent pour les certificats de production de biogaz
Article suivantL’énergie osmotique s’installe dans le delta du Rhône