Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 15 avril

Le recours contre le projet pilote de parc éolien flottant Provence-Grand-Large (EDF) dans les Bouches-du-Rhône  a été rejeté début avril par la cour administrative d’appel de Nantes. 

Rubis a finalisé l‘acquisition de 80% de Photosol France pour 385 M€ et avec consolidation à 100 % de la dette nette de 362 M€.

Dans le cadre de la construction du parc éolien en mer Hollandse Kust Zuid aux Pays Bas, Vattenfall a lancé une étude pour établir dans quelle mesure les espèces marines se servent des fondations des turbines. Elles peuvent entrer et ressortir grâce à des ouvertures placées près de la surface de l’eau.

Avec une décision du 31 mars, parue au Journal Officiel le 14 avril, le ministère de la Transition écologique a retiré à Oui Energy le droit d’exercer l’activité de fourniture de gaz naturel, suite à sa mise en liquidation judiciaire.

Dans le cadre du closing de son fonds d’infrastructure dédiés aux privés, Swen Capital Partner a réalisé un co-investissement aux côtés de la société de gestion Antin Infrastructure Partners dans le producteur indépendant d’électricité solaire photovoltaïque Origis Energy, basé aux Etats-Unis.

Jeudi 14 avril

Neoen a signé un accord avec l’énergéticien australien AGL Energy pour lui mettre à disposition pendant 7 ans 70 MW/140 MWh de capacité de stockage dans son projet Capital Battery de 100 MW/200 MWh à Canberra. Il devrait être mis en service au premier semestre 2023.

La guerre en Ukraine, l’incertitude persistante qui tourmente la chaîne d’approvisionnement et une forte demande ont contribué à faire augmenter le prix moyen des PPA en Europe de 20% dans le solaire et de 34,1% dans l’éolien par rapport au premier trimestre de 2021, selon le dernier rapport de la plateforme américaine LevelTen Energy.

Une directive qui inclut les panneaux solaires dans la catégorie de produits auxquels les Etats membres peuvent appliquer un taux réduit de TVA est parue au Journal Officiel UE. Celui-ci peut être inférieur ou égal à 5% ou même bénéficier d’un droit de déduction selon les décisions des Etats.

Carlili, plateforme de location de voitures qui inclut la livraison du véhicule au client, a levé 24 M€ auprès de la Banque des Territoires et de Demeter. Les fonds serviront à acquérir des voitures Tesla pour viser à un parc entièrement électrique d’ici 2025 ainsi qu’à embaucher 30 personnes dans les 12 prochains mois.

Le cabinet de conseil et transactions Envinergy a finalisé la cession de six centrales hydroélectriques en France à la filiale de Quaero Capital, Forces hydroliQ SAS. Elles atteignent une puissance totale de 4,3 MW et peuvent produire 15,7 GWh/an, mais ne peuvent pas être utilisées pour le stockage d’électricité.

Mercredi 13 avril

TotalEnergies et l’énergéticien japonais Eneos ont créé une coentreprise (50/50) pour développer 2 GW de capacités solaires décentralisées B2B dans plusieurs pays d’Asie (Japon, Inde, Vietnam, Indonésie, Philippines, Cambodge, Singapour et Malaisie).

Le Department for Business, Energy & Industrial Strategy du Royaume-Uni a annoncé vouloir finaliser la mise au place du système de complément de rémunération pour la production d’hydrogène d’ici la fin de l’année, pour pouvoir commencer à soutenir des projets dès 2023.

Green Wave, filiale du groupe italien GreenGo, dont Eiffel Investment Group détient une partie du capital, a reçu le feu vert des autorités siciliennes pour l’installation d’un parc agrivoltaïque de 90,5 MW à Francofonte, dans le Sud-Est de l’Île.

Mardi 12 avril

Le ministère de la Transition écologique a retiré 88,4 GWh cumac « précarité » et 12,4 GWh cumac « classiques » au délégataire CEE Priorité Energie et 504 MWh cumac « précarité » à la société Ynergie. Il a infligé des amendes de 88 831€ à Priorité Energie et de 3 841€ à Ynergie. Les décisions sont parues au Journal Officiel du 12 avril.

Hydrogène de France (HDF) prend une participation de 70% dans le projet NewGen développé à Trinité-et-Tobago par Kenesjay Green, qui conserve les 30% restant. Ce projet vise à produire de l’hydrogène à partir d’énergie solaire et de la chaleur excédentaire de centrales électriques pour alimenter une usine d’ammoniac.

Un arrêté paru au Journal officiel officialise l’évolution de MaPrimeRénov annoncée par le gouvernement après le déclenchement de la guerre en Ukraine. La prime augmente de 1 000 € à partir du 15 avril 2022 et jusqu’au 31 décembre 2022 pour l’installation d’équipements de chauffage fonctionnant à partir d’énergies renouvelables. Le texte supprime aussi au 1er janvier 2023 les forfaits accordés pour les chaudières au gaz à très haute performance énergétique.

Le délégataire CEE Sonergia signale avoir signé la charte de la nouvelle mouture du dispositif « Coup de pouce » pour le chauffage et avoir l’intention de réaliser des opérations malgré « un contexte du cours des CEE très défavorable ».

Le parking souterrain Madeleine-Tronchet (Paris 8e) exploité par Saemes pour le compte de la Ville de Paris héberge pas moins de 505 bornes de recharge de véhicules électriques, gérées par TotalEnergies et Sogetrel, dont 30 bornes pour les deux-roues ; 1 100 bornes sont prévues dans 4 parkings de Saemes dans la capitale. 

Electra a signé un accord avec le promoteur Altarea Commerce pour équiper 19 de ses sites commerciaux de bornes de recharge (150-300 kW) d’ici 2024.

Lundi 11 avril

Après la flambée des prix sur la bourse française de l’électricité la semaine dernière, les bourses de l’Union européenne (UE) ont décidé de relever désormais à 4 000 €/MWh le plafond de cotation sur le marché spot.

L’intermédiaire CEE Capital Energy (Bureau Veritas) s’est vu retirer par le ministère de la Transition écologique 3,6 GWh cumac “précarité” et 1 GWhc “classiques” dans deux décisions prises en janvier parues le 9 avril au Journal officiel

La société Viséol proposera à partir du mois de mai des croisières au large de La Baule (Loire-Atlantique) pour observer le chantier du parc éolien en mer d’EDF (Saint-Nazaire).

Un décret paru le 8 avril au Journal officiel précise les caractéristiques des rénovations énergétiques performantes des bâtiments pouvant  se contenter d’atteindre la classe C au lieu des niveaux A ou B, les délais pour les rénovations “globales” et les modalités de transmission des audits.

Fin 2021, la capacité mondiale d’énergies renouvelables s’élevait à 3,1 TW, en hausse de 9,1%, selon l’Irena. Sur le plan géographique, 60% des nouvelles capacités ont été déployées en Asie (154,7 GW sur 256,7 GW), devant l’Europe (39 GW) et l’Amérique du Nord (38 GW).

La Banque européenne d’investissement accorde une subvention de 2,25 M€ à Bordeaux Métropole. La collectivité française veut investir dans les réseaux de chaleur, le photovoltaïque et le biométhane issu de stations d’épuration.

Londres a approuvé un plan de soutien pour technologies énergétiques innovantes de 375 M£, qui inclut 366 M£ pour la production d’hydrogène. Y figurent 240 M£ pour l’hydrogène bas-carbone, 100 M£ pour compenser la différence de prix entre production et vente d’H2 et 26 M£ pour encourager l’industrie à se servir de ce combustible.

Article précédentEnerbioflex, un « MacGyver » du biogaz
Article suivantAlpiq parie sur l’hydrogène