Vers une « planification volontariste » des connexions électriques ?

Print Friendly, PDF & Email
@Pixabay

Entamé l’automne dernier par la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC), le groupe de travail consacré à la connexion des centrales d’électricité renouvelable aux réseaux est au milieu du gué, avec des conclusions espérées pour juin ou la rentrée, après les élections présidentielle et législatives. Pour l’instant, « la DGEC anime et stimule, la Commission de régulation de l’énergie écoute, les développeurs proposent et les départements techniques des réseaux donnent leur point de vue, pas toujours en phase avec ce que laissent espérer les états-majors de ces réseaux », résume ...

Article précédentLe Royaume-Uni, nouvel eldorado de l’hydrogène ?
Article suivantCEE : Effy lui aussi inquiet d’une obligation « sous-évaluée »