Enedis organisé pour accueillir 3 à 4 GW solaires par an

Print Friendly, PDF & Email
(c) Enedis

« Depuis 2020, nous nous considérons comme responsables des délais de raccordement, y compris quand ils ne dépendent pas de nous », affirme Eric Salomon, directeur des clients chez Enedis. Les temps de connexion constituent l’un des sujets majeurs du groupe de travail (GT) sur le raccordement d’installations électriques EnR lancé par les pouvoirs publics à l’automne dernier, avec des conclusions espérées pour juin ou septembre. Les porteurs de projets d’EnR décentralisées critiquent les retards et le manque de souplesse du gestionnaire de réseau de distribution, alors que la file d’attente des projets ne cesse de s’allonger. Des reproches qu’Enedis connaît bien, d’où cet engagement depuis 2020 ...

Article précédentAntin IP acquiert un spécialiste anglais du smart grid
Article suivantDécarbonation : l’Ademe en quête d’industriels à accompagner