CEE : Effy lui aussi inquiet d’une obligation « sous-évaluée »

Print Friendly, PDF & Email

« Il est impératif d’agir rapidement à travers une augmentation de l’obligation CEE », demande l’opérateur de rénovation énergétique Effy dans sa lettre d’information d’avril, en conclusion d’une analyse sur les raisons de la dépression persistante des cours des certificats aussi bien classiques que « précarité », autour de 6€/MWh cumac. Comme Prime Energies et comme onze associations professionnelles et ONG (Cler, FFB, GPCEE, Initiative Rénovons !, Symbiote…) l’ont exprimé la semaine dernière, Effy estime ...

Article précédentVers une « planification volontariste » des connexions électriques ?
Article suivantCMA CGM va propulser un navire grâce aux déchets de Marseille