Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 25 mars

Enercon a annoncé avoir reconnecté la moitié des parcs éoliens touchés par une cyberattaque il y a tout juste un mois ; 677 centrales peuvent de nouveau être pilotées à distance mais 618 voient encore leur communication perturbée.

Jochen Eickholt, PDG de Siemens Gamesa, a réaffirmé sa volonté de poursuivre la vente de turbines éoliennes terrestres malgré les pertes financières qu’engrange cette division depuis les dernières années.

Dans le cadre de ses résultats annuels, Meyer Burger a annoncé que les travaux d’extension du site de production de cellules de Thalheim (Allemagne) à 1,4 GW et ceux de l’usine de module de Freiberg (Allemagne) à 1 GW devraient être achevés au 4e trimestre. Meyer Burger affiche un résultat net négatif de 100 MFrancs suisses (98 M€) en 2021.

Audacia, la société d’investissement de Charles Beigbeder prépare un fonds sur les “deeptechs” de l’énergie, des technologies explorées en laboratoire comme le stockage d’énergie dans des matériaux supraconducteurs, l’hydrogène à l’état métallique ou le nouveau nucléaire (petits réacteurs et même fusion). Il doit être lancé d’ici la fin de l’année et vise 300 M€, a indiqué l’entrepreneur en marge du congrès Time to change cette semaine à Deauville.

Le gouvernement néerlandais a désigné trois nouvelles zones pour l’installation de parc éoliens en mer du Nord et a confirmé la localisation de deux autres. Il estime ainsi que la capacité totale pour l’éolien offshore atteindra 21 GW d’ici 2030. 

L’entreprise sud-coréenne Hanwha Solutions, propriétaire du fabricant de solutions d’énergie Q Cells, a annoncé vouloir investir dans toute la filière de production photovoltaïque aux Etats-Unis. Elle a accru sa part au capital de REC Silicon, société qui gère deux usines de polysilicium, mais dit que « ce n’est que le début » pour arriver à une filière entièrement basée aux USA.

Un arrêté paru aujourd’hui au Journal Officiel retire l’autorisation d’achat d’électricité pour revente à des clients ou gestionnaires de réseaux à la société Oui Energy, après sa mise en liquidation judiciaire par le tribunal du commerce de Lyon.

Jeudi 24 mars

Les enchères organisées aujourd’hui et pour 2023 sur le marché de capacités sont montées plus haut que prévu, fait remarquer le gestionnaire d’actifs Greensolver : 42 397€/MW contre moins de 30 000€ auparavant. Parmi les explications possibles, l’indisponibilité de certaines centrales nucléaires.

En 2021, 1 Md€ de « prêts verts » a été accordé par Bpifrance pour améliorer l’impact environnemental des entreprises et 600 M€ ont été alloués au soutien des Greentech, a fait savoir la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), qui a publié aujourd’hui ses résultats 2021.

Un arrêté paru au Journal Officiel retire l’autorisation d’achat et de revente d’électricité à Bulb France après sa mise en liquidation judiciaire.

En déployant pleinement le plan Fit for 55, en supprimant les obstacles au développement de l’éolien et du solaire, et en stimulant la demande pour ces nouvelles énergies, l’UE pourrait s’affranchir du gaz russe à l’horizon 2025, estiment les réservoirs d’idées Ember, E3G, RAP et Bellona dans leur dernière analyse.

La Commission européenne détaillera son plan REPowerEU et évaluera les possibilités d’optimiser l’organisation du marché de l’électricité en mai. Pour faire face à la hausse des prix de l’énergie, elle indique aussi se tenir prête à proposer un plan en matière d’économies d’énergie.

Le Conseil d’Etat a rejeté la demande de plusieurs associations qui voulaient voir retirée à la société Eolien Maritime France l’autorisation d’exploitation des parcs éoliens de Saint-Nazaire, Courseulles-sur-Mer et Fécamp. Pour le Conseil, la modification de la répartition du capital de la société, survenue en 2016 et objet de l’action en justice, n’a pas d’influence sur les droits d’exploitation.

Mercredi 23 mars

Air Liquide prévoit d’investir « environ 8 Mds€ dans la chaîne de valeur de l’hydrogène bas carbone d’ici 2035″ pour tripler son chiffre d’affaires dans cette activité et atteindre « plus de 6 Mds€ ». Le groupe vise notamment une capacité d’électrolyse de 3 GW en 2030.

Le concessionnaire automobile Jallu-Berthier (35 sites en France) a choisi la start-up Qovoltis pour proposer à ses clients une solution de recharge électrique. Les bornes seront installées chez les clients avant la livraison de leur véhicule électrique ou hybride rechargeable.

Le pilote industriel de captage de CO2 sur le site ArcelorMittal de Dunkerque – projet baptisé « 3D » – a démarré. Ce démonstrateur va fonctionner entre 12 et 18 mois. Il vise à capter 0,5 tCO2/h à partir des gaz issus de la production d’acier. Le projet réuni TotalEnergies, ArcelorMittal, Axens et IFP Energies nouvelles.

Le gouvernement belge, qui vient de décider de prolonger de 10 ans le fonctionnement de deux réacteurs nucléaires (Doel 4 et Tihange 3 pour une capacité de 2 GW), prévoit « en cas de surproduction » d’utiliser le surplus pour « lancer le marché de l’hydrogène en Belgique« .

Le constructeur Vestas a repris à Goldwind la tête du marché mondial de l’éolien en 2021, en installant 15,2 GW contre 12 GW pour son concurrent, selon les données de BloombergNEF. Au total, des commandes ont été placées pour 99,2 GW d’éolien en 2021. L’éolien offshore a particulièrement augmenté, avec 16,8 GW ajoutés l’année dernière contre 6,5 GW en 2020.

Mardi 22 mars

Hydrogène de France a signé un premier protocole d’accord en Asie, avec plusieurs autorités territoriales aux Philippines pour préparer des centrales EnR avec production d’hydrogène. HdF prospecte aussi en Indonésie, au Vietnam et au Cambodge.

Financé depuis trois ans par les CEE, le programme Prorefei de l’ATEE forme un millier de « référents énergie » parmi les salariés des secteurs les plus énergivores (métallurgie, chimie…) et compte 630 entreprises participantes. 

Jonathan Castel devient président de Caméo Energy, opérateur d’efficacité énergétique et spécialiste du financement sous CEE. Diplômé de l’École Polytechnique, il était auparavant vice président performance de Catering International & Services, gestionnaire de bases-vie en sites isolés à terre et en mer (hydrocarbures, mines, construction, armée).

Spécialisé dans la mesure de l’empreinte carbone via les transactions bancaires, Greenly s’associe à Sia Partners pour étendre son offre. En particulier à l’international, en s’appuyant sur les 38 bureaux que SIA Partners compte dans 18 pays et pour inciter les banques à installer cette technologie pour leurs clientèle de particuliers. Six banques et fintechs participent déjà dont BNP Paribas, Pix Pay et Arkea.

Dans le cadre du déplacement diplomatique du ministre allemand de l’Economie et du Climat Robert Habeck, l’énergéticien Uniper a signé un partenariat avec Jera Americas, Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC) et la start-up Hydrogenious LOHC pour importer de l’hydrogène « décarboné » en provenance des Emirats Arabes Unis. Il sera liquéfié grâce à la technologie de la start-up allemande. Les volumes transporté n’ont pas été précisés par les partenaires.

Le Central Electricity Board de l’île Maurice a lancé deux appels d’offres. L’un pour une installation solaire de 100 MWc associé à du stockage, et un autre de 40 MWc. Les dates limite de dépôt des dossiers sont fixées à la fin juin.

Lauréat en 2019 de 30 MW éoliens et 10 MW solaires en Tunisie, VSB énergies nouvelles accompagné par Finergreen fait entrer un fonds spécialiste des EnR en Afrique – le nom n’est pas communiqué  – à hauteur de 49% des sociétés de projets pour aider à obtenir des financements de bailleurs internationaux. Les délais réglementaires de mise en service devraient être prolongés de 18 mois, jusqu’en 2024.

Lundi 21 mars

Le Portugal veut lancer cet été un appel d’offres pour la construction de parcs éoliens flottants, avec l’objectif de produire entre 3 et 4 GW en 2026, a déclaré à Reuters le ministre de l’environnement et de la transition énergétique Joao Matos Fernandes.

Qair est candidat au rachat à la barre de Cap Sud, développeur de toitures solaires basé à Vaulx-Milieu en Isère, en redressement judiciaire depuis novembre.

Mini Green Power, fabricant de petites centrales à biomasse, annonce avoir levé 2 M€ en parts égales auprès de la plateforme Sowefund et des entrepreneurs Michel Pascal, Jean-Michel Vassiliou (Interway) et Brice Chambard (Obiz).

Enedis aura en 2024 – année des Jeux olympiques en France – “une solution industrielle” décarbonée pour commencer à remplacer ses milliers de groupes électrogènes, a annoncé Marianne Laigneau, présidente du réseau distributeur, lors d’une rencontre aujourd’hui avec l’Association des journalistes de l’énergie. Des consultations ont lieu pour sélectionner les appareils, à batteries ou à hydrogène et leurs fournisseurs.

L’Observatoire nationale de la rénovation énergétique (ONRE) a publié un tableau de suivi de la rénovation énergétique dans le secteur résidentiel en France. Il propose une série de statistiques sur plusieurs années, jusqu’à 2020, en lien avec la consommation d’énergie du parc de logements : consommation d’énergie finale, bouquet d’énergies de chauffage, émissions de CO2, distribution par classe de consommation énergétique (DPE)…

Un arrêté paru au Journal officiel le 19 mars enregistre trois programmes CEE pour 2022-2025 : Feebat 2 (Agence qualité de construction, 6 TWhc), Sonum (Ademe, sobriété numérique, 2,2 TWhc), Baisse les watts (La Poste, cible TPE-PME, 3,8 TWhc) et modifie celui de la FNCCR (Actee2, 22 TWhc, 2020-2023).

Le britannique Chariot et Total Eren ont conclu un accord avec l’exploitant minier First Quantum Minerals (FQM) pour construire 430 MW solaires et éoliens en Zambie à partir de 2023.

Article précédentNeoen franchit les 6 GW en service, en chantier ou sécurisés
Article suivantBlue Pearl Energy acquiert le groupe de génie climatique Cogéclim