Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 11 mars

Lauréat de 100 MWc et sept projets lors de la première session de l’appel d’offres “PPE2” pour les centrales solaires au sol, EDF Renouvelables annonce 440 MW de projets solaires sécurisés et 670 MW en service ou en chantier en France.

Trois anciens d’EDF Renouvelables, David Augeix, ex-directeur grand Sud, Séverine Pasquinet et Julien Garçon lancent Incidences, un développeur EnR basé dans l’Hérault. Il vise entre autres des projets solaires sur du petit foncier délaissé, par exemple dans des des zones d’aménagement concerté. 

L’entreprise Matière, basée près d’Aurillac (Cantal) et spécialisée dans les ponts et structures métalliques, fabriquera dans son usine de Bagnac-sur-Célé (Lot) les sous-ensembles des trois flotteurs d’EolMed, la ferme pilote éolienne en mer de Qair préparée au large de Port-La-Nouvelle (Aude) où les composants seront assemblés ; 80 emplois supplémentaires sont prévus, signale L’Usine Nouvelle. 

Le Pays du Mans propose à son tour Sure (“Service unique pour la rénovation énergétique”) opéré par Citémétrie pour conseiller les occupants de logements. Il est financé par la région Pays de la Loire, les certificats d’économie d’énergie, 5 entreprises et des collectivités.

Jeudi 10 mars

Les sociétés Visiativ et Naldeo nouent un partenariat pour proposer aux entreprises des plans de transition énergétique et environnementale, avec suivi des actions menées et de leur impact. Naldeo est un cabinet de conseil et d’ingénierie spécialisé dans la transition écologique et le changement climatique. Visiativ accompagne les entreprises dans leur transformation numérique.

La filière française du papier-carton a publié sa feuille de route de décarbonation. Elle vise une baisse de 39% de ses émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 2015, tout en augmentant sa capacité de production de près de 5%. Elle cherche pour cela des solutions dans l’efficacité énergétique, la récupération de chaleur, le biogaz, la biomasse et les combustibles solides de récupération.

TotalEnergies lance un programme d’accélération de start-up baptisé « TotalEnergies On ». Il sera situé à Station F à Paris et sa première édition démarrera en mai prochain. L’objectif de l’énergéticien français est de détecter et d’accompagner les start-up développant des solutions numériques innovantes dans les business de l’électricité : la production renouvelable, le stockage, la gestion décentralisée de l’énergie, le négoce, la vente ou encore la mobilité électrique.

La Colombie se positionne pour abriter le premier parc éolien en mer d’Amérique du Sud. Diego Mesa, ministre des Mines et de l’Energie, a annoncé travailler sur ce projet avec Copenhagen Infrastructure Partners (CIP).

Mercredi 9 mars

L’Ademe Ile-de-France a attribué près de 38 M€ d’aides aux projets hydrogène en 2021, dont 21 M€ via France Relance et 17 M€ via ses dispositifs classiques. Le projet type dans la région francilienne comprend 1 à 4 MW d’électrolyseurs.

Descendue à 58€ en cours de journée mardi, la tonne de carbone remonte rapidement depuis, cotant 72€ à mi-journée pour l’échéance en décembre 2022 sur Ice EUA

Infravia Capital Partners boucle son 5e fonds d’infrastructure, InfraVia European Fund V à 5 Mds€ contre 3 Mds€ espérés initialement. Il est tourné vers les infrastructures numériques, la transition énergétique et la mobilité, notamment. Vendeur de Reden Solar, Infravia détient encore un grand parc éolien en Suède et compte réaliser de nouvelles acquisitions. 

La commune de Garein (Landes) entre à hauteur de 10% au capital de la société de projet Gerein Energie pour la construction de 13 à 17 MW photovoltaïques sur 20 hectares réservés à cette fin. Le projet est préparé par BayWa r.e et en est aux études.  La commune contribue à leur financement et  participe à la gouvernance.

La start-up Bump a installé son premier hub de recharge électrique en dehors de Paris. Il est situé dans le centre de Lyon, dans le 3e arrondissement, pour des clients B2B (VTC, taxis, autopartage). Il doit en principe être suivi de deux autres hubs d’ici trois mois à la gare de Part Dieu. Ces hubs sont dotés de bornes de 150 kW.

Florence Lambert, présidente de Genvia, nouvel industriel orienté vers les électrolyseurs à haute température, a été nommée à l’Académie des Technologies.

Mardi 8 mars

Le réassureur public CCR  investit 100 M€ dans Clean H2 Infra Fund. Ce fonds infrastructures géré par Hy24, co-entreprise d’Ardian et FiveTHydrogen vise 1,5Md€ d’investissements dans les installations de production, stockage, acheminement et consommation d’H2 décarboné. 

Le futur fabricant français de batteries pour véhicules Verkor installera d’ici l’été son centre de tests dans l’ancien site de Schneider Electric à Grenoble. Il comprendra un laboratoire pour la conception, une première ligne de fabrication dimensionnée sur une production de 50 à 150 MWh/an dans un bâtiment de 12 000 m2 et un centre de formation.

Dans le cadre du programme CEE Actee, la FNCCR lance une cartographie des « facilitateurs locaux » pouvant accompagner les communes dans leurs projets de rénovation énergétique.

Spécialiste de la tech pour l’efficacité énergétique des bâtiments, Advizeo a vu son chiffre d’affaires progresser de 44% en 2021, à 6,5 M€. Il vise 8,5 M€ cette année,  compte 200 clients et gère 400 TWh de consommation.

Anne-Lise Deloron a rejoint La Poste en tant que directrice du marché de la rénovation énergétique et directrice adjointe de l’Unité d’affaires efficacité énergétique (mobilité douce et rénovation). Elle était auparavant coordonnatrice interministérielle du plan de rénovation énergétique des bâtiments.

A travers sa filiale Siplec, qui porte ses offres dans l’énergie, E.Leclerc devient actionnaire de l’accélérateur de start-up de la transition énergétique EIT InnoEnergy.

Fin février, la France comptait 55 515 points de recharge électrique ouverts au public, selon le baromètre de l’association Avere France. Soit une hausse de 53% en un an. Pour rappel, le gouvernement s’était fixé un objectif de 100 000 bornes opérationnelles à fin 2021.

L’Ademe et le ministère délégué au Logement lancent une campagne de valorisation des métiers de la rénovation énergétique sous l’égide de France Rénov’. Leur objectif est de « faciliter 150 000 recrutements nécessaires au marché de la rénovation d’ici à 2023 ».

Une consultation publique est ouverte jusqu’au 28 mars sur les textes finalisant la transposition du volet durabilité des bioénergies de la directive européenne sur les énergies renouvelables. Cette consultation porte sur un décret et quatre arrêtés, chacun associé à une filière (électricité, biométhane, biocarburants et bioliquides, chaleur).

Lundi 7 mars

Encore une mauvaise journée pour le prix de la tonne de carbone, tombée de 63,05€ à 58€ dans la matinée pour l’échéance de décembre sur la place de marché Ice EUA. Les investisseurs récupèrent de l’argent pour se couvrir sur les autres marchés énergétiques, en forte hausse. 

Akuo a refinancé avec la Berd et Unicredit Bulbank un portefeuille de 5 centrales hydrauliques en Bulgarie de 15,5 MW en service depuis 2010-2013 sur la rivière Iskar, acquis il y a un an et alors financé via un bridge d’Eiffel Energy Transition. RGreen Invest devient actionnaire de ces actifs à hauteur de 49%.

Le programme Profeel, financé par les CEE propose aux artisans et entreprises du bâtiment son application gratuite Check’Réno pour faciliter l’autocontrôle de leurs travaux au long du chantier et leur réception par les clients.

Tesla obtenu l’autorisation des autorités du Brandebourg pour la construction de sa gigafactory près de Berlin en Allemagne. Le groupe américain prévoit d’y produire 500 000 véhicules de model Y. Pour cela, il doit encore finaliser une procédure ayant trait au pompage de l’eau.

Un décret paru au Journal Officiel du jour officialise le barème des indemnisations versées par le gestionnaire du réseau public de transport d’électricité en cas de dépassement du délai de raccordement d’une installation EnR implantées en mer et en cas d’avarie ou de dysfonctionnement affectant la partie terrestre

TotalEnergies a été assigné en justice par trois ONG (Amis de la Terre, Greenpeace et Notre Affaire à tous) pour « pratiques commerciales trompeuses ». Elles estiment que le groupe aggravent le changement climatique (par son activité principale dans les hydrocarbures) au lieu de le combattre.

Article précédentQ Energy France (ex RES Hanwha) vise 500 nouveaux MW chaque année
Article suivantHarmony Energy à l’assaut du solaire français