Toitures solaires : Enerfip anticipe un goulot d’étranglement

Print Friendly, PDF & Email
Centrale de St Pastour, dans le Lot-et-Garonne (Crédit : Enerfip)

Enerfip se prépare à une « vague » de projets photovoltaïques en toiture de moins de 500 kWc. La cause est à trouver dans le relèvement à ce niveau de puissance du guichet ouvert, l’un des signaux d’encouragement envoyés par le gouvernement à la filière à l’automne dernier. Suite à ce relèvement, Enerfip a déjà repéré dans les données publiées par Enedis une hausse des demandes de raccordement. Pour le spécialiste du financement participatif, cette vague est maintenant « en train de déferler sur ...

Article précédentEolien flottant : deux zones sélectionnées en Méditerranée
Article suivantAvec Hycor, Verso Energy et Hyfit veulent décarboner la Corse