« Sur l’hydrogène, nous sommes dans les starting-blocks » [VDN Group]

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : VDN Group)

Entretien avec Nicolas Ugalde-Lascorz, directeur général de VDN Group –

Après Valorem, Qair et VSB Energies Nouvelles, c’est au tour de VDN Group de présenter à GreenUnivers sa vision de l’essor de l’hydrogène. Développeur de projets éoliens et photovoltaïques depuis 2013, VDN s’est très tôt intéressé à l’hydrogène. Son directeur général Nicolas Ugalde-Lascorz explique en quoi le cadre de soutien annoncé pour fin 2022 sera déterminant.

GreenUnivers : Pourquoi un producteur d’énergies renouvelables comme VDN se tourne-t-il vers l’hydrogène ?

Nicolas Ugalde-Lascorz : VDN s’intéresse à l’hydrogène depuis maintenant 7 ans. A l’époque, peu de monde en parlait en France. Alors que l’acceptabilité des projets photovoltaïques et éoliens est parfois difficile à obtenir, nous voulions offrir une autre vision de ce qu’apporte l’électricité. Souvent, les gens n’ont absolument aucune idée de ce que devient l’électricité produite. Nous avons souhaité leur montrer concrètement à quoi elle pouvait servir.

GU : Concrètement, justement, où en êtes vous dans vos projets hydrogène ?

NU-L : Notre premier projet consiste à associer un parc éolien, un électrolyseur, une station hydrogène et deux véhicules ...

 

Article précédentQuelles sont les villes françaises les mieux équipées en panneaux solaires ?
Article suivantEnR et recharge électrique : une feuille de route européenne