Où en est la Bretagne dans l’hydrogène renouvelable ?

Print Friendly, PDF & Email
@Alca Torda Applications

Article complété le 9 février 2022 –

Péninsule électrique attendant les futurs grands parcs éoliens en mer, quasi exempte d’industrie lourde, la Bretagne pourrait ne s’intéresser que marginalement à l’économie de l’hydrogène renouvelable. Il n’en est rien. « Le nombre de projets est assez hallucinant ! », se réjouit Philippe des Robert, chef de mission hydrogène de l’agence Bretagne développement innovation (BDI). Il en recense environ 150, certains étant secrets ou à l’état embryonnaire.

D’autres sont un peu plus avancés, tels ces appareils à hydrogène pour des maisons et immeubles en autoconsommation conçus par la société H2Gremm basée à Edern (Finistère), avec une dizaine de ...

Article précédentDeepbloo analyse les marchés de l’énergie
Article suivantL’agenda de la transition énergétique