Décarbonation : la Fedene veut du concret

Print Friendly, PDF & Email

L’élection présidentielle a lieu dans deux mois, la nouvelle Programmation pluriannuelle de l’énergie s’ébauche, Bruxelles met en musique sa stratégie FitFor55 pour 2030 par des projets de directives. Les 500 entreprises des services énergétiques réunies dans la Fedene (Dalkia, Engie, Veolia, Eiffage, Bouygues Energies et Services, CBRE…) estiment le moment idéal pour attirer de nouveau l’attention sur leurs idées de décarbonation dans les bâtiments et l’industrie, en mode entrepreneurial, c’est-à-dire efficace et sans trop se ruiner.

11 mesures clés

« Dans les économies d’énergie, dans la chaleur renouvelable, nous devons multiplier le rythme des efforts par trois ; passer par exemple de 1% de baisse des consommations à 2,7%. Il est essentiel de cibler les endroits où l’on sait décarboner fortement à un prix raisonnable », affirme Pierre de Montlivault, nouveau président de cette fédération. Comment faire ? C’est ...

Article précédentLes sorties d’obligation d’achat n’ont jamais été aussi attrayantes
Article suivantValorem vend une partie de son complexe éolien finlandais