Leyton alerte sur la méfiance des bailleurs sociaux à l’égard des CEE

Print Friendly, PDF & Email
@Cantal Habitat

Le cabinet Leyton, important acteur des certificats d’économies d’énergie (CEE), constate en ce début d’année une baisse globale d’environ 30% du nombre des opérations d’économies d’énergie engagées tous secteurs confondus, c’est-à-dire chez les particuliers, dans les collectivités, les bailleurs sociaux, le tertiaire ou l’industrie.

Matthieu Locci, directeur technique énergie et environnement chez Leyton, attribue ce fléchissement à « la chute récente et brutale des cours des CEE, la complexité croissante et la charge administrative des dossiers et au manque de visibilité qu’ont la plupart des acteurs dont les éligibles sur le dispositif. Les évolutions réglementaires sont importantes, fréquentes mais aussi – et c’est vraiment problématique – rétroactives ».

Budget amputé

Ce professionnel fait notamment référence aux bailleurs sociaux, dont Leyton est l’un des spécialistes. Ils représentent 20% de son activité CEE et ...

Article précédentOù en est Altawest dans les CSR ?
Article suivantL’agenda de la transition énergétique