Le nouveau plan de l’Etat pour financer les start-up

Print Friendly, PDF & Email

Il ne suffira sans doute pas du dispositif French Tech d’accompagnement des start-up pour faire émerger des champions français. « Malgré un potentiel très important, le nombre de start-up passant de l’étape de l’innovation à celle de l’industrialisation demeure limité en raison de freins administratifs et réglementaires, ainsi qu’un manque de financements pour les projets en phase d’industrialisation, jugés trop risqués », observent dans un communiqué Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, et Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques. Le constat n’est pas nouveau, mais le gouvernement lance une nouvelle stratégie pour y remédier.

Assortie au total d’une enveloppe de 2,3 Mds€, cette stratégie affiche « l’ambition de transformer le potentiel d’innovation en capacité de production, notamment dans des secteurs stratégiques pour ...

 

Article précédentLa famille Mulliez entre au capital de Nawa Technologies
Article suivantLe nouveau fonds de Swen Capital Partners vise aussi l’hydrogène