Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 7 janvier

« Toutes les options sont sur la table y compris une cession », signale David Guinard, fondateur de Photosol au sujet du portefeuille solaire du développeur aux Etats Unis. Un financement « très significatif » est nécessaire pour concrétiser un pipe de 9 GW dont un tiers de stockage à construire sur des terrains autour de centrales à charbon en fin de vie. Un premier chantier est attendu cette année. Photosol France a été acquis par le groupe Rubis en décembre.

Tikehau Capital a pris 40% du capital d’Egis, groupe spécialisé dans l’ingénierie du bâtiment, au travers de son fonds T2 Energy Transition pour un montant non divulgué. La Caisse des Dépôts conserve une participation de 34%, aux côtés du management et des salariés qui en détiennent le solde, soit 26%.

JinkoSolar confirme sa volonté de s’introduire ce mois-ci à la Bourse de Shanghaï sur 20% de capital et 2 milliards d’actions. Les niveaux de prix seront précisés la semaine prochaine. La levée de fonds doit servir entre autres à construire des usines de cellules de 7,5 GW et de modules de 5 GW à Haining, dans la province de Zhejiang.

Jeudi 6 janvier

Le gouvernement prépare un décret pour relever de 700 à 1 000 heures par an le nombre d’heures de fonctionnement des centrales à charbon. Une décision justifiée par l’absolue nécessité de maintenir l’approvisionnement électrique, notamment de l’ouest du pays cet hiver. Cette décision intervient l’année lors de laquelle la France devait théoriquement fermer toutes ses centrales charbon.

Après le rejet en décembre par le Conseil d’Etat du recours pour annuler le décret et l’arrêté organisant la révision des tarifs solaires S06-S10, le cabinet LPA-CGR Avocats recommande aux propriétaires des centrales concernées de déposer un recours projet par projet devant les tribunaux administratifs. Ils ont deux mois pour le faire après la notification de la révision, faite en novembre.

Plus de 300 000 véhicules électriques et hybrides ont été immatriculés en France en 2021, a indiqué la Plateforme Automobile (PFA). Cela représente une part de marché de 18,3% sur le segment des voitures particulières, contre 11,2% l’année précédente.

Un décret paru aujourd’hui au Journal officiel confirme l’interdiction des chaudières à fioul neuves à partir du 1er juillet en fixant un plafond de 300gCO2eq/kWh pour les nouveaux équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire. La mesure était initialement attendue pour le début de l’année

En trois ans (2019-2021), 350 000 chauffages au fioul ont été remplacés par des appareils moins émissifs, sur un total de 900 000 équipements changés sur la période et en partie financés par les certificats d’économies d’énergie proposés par le Coup de pouce chauffage.

Parmi les textes examinés par le Conseil supérieur de l’énergie le 20 janvier, un projet d’arrêté prévoit de porter à 60% et 600 000€ le plafond de la réfaction des coûts de raccordement des centrales de biogaz aux réseaux de transport et distribution de gaz. Ces 600 000€ correspondent au montant de réfaction pour un projet distant d’environ 10 km du réseau.

Mercredi 5 janvier

RTE a réalisé sa première « émission obligataire verte » de 850 M€, avec un coupon de 0,75% sur une durée de 12 ans, dédiée au financement et refinancement de plusieurs projets de développement durable, des raccordements des parcs éoliens offshore et des interconnexions avec les pays voisins.

Alexis Gazzo, diplômé d’HEC et titulaire d’un DEA en économie de l’environnement, est nommé associé responsable du département Climate Change & Sustainability du cabinet EY en France. Cette activité regroupe 130 auditeurs et consultants spécialistes du développement durable au service des entreprises et des organisations publiques.

Le gouvernement met en consultation un projet de décret et d’arrêté sur le chauffage au bois qui peut être à l’origine d’une pollution de l’air significative. Les textes définissent les critères auxquels doivent répondre certaines catégories de combustibles solides destinés au chauffage et décrivent les informations sur les conditions de stockage et d’utilisation que les distributeurs fournissent lors de la mise sur le marché.

Mardi 4 janvier

L’Espagne lance un nouvel appel d’offres EnR pour le 6 avril et sur 500 MW composés de 200 MW de solaire thermique, 140 MW de petit photovoltaïque, 140 MW pour la biomasse et 20 MW pour d’autres technologies.

Spécialiste de la rénovation énergétique, Ynergie (175 personnes, 25 M€ de CA en 2020) s’est doté d’un pôle industrie pour accompagner les industriels dans des projets d’efficacité énergétique ou de décarbonation. Il propose déjà une plateforme numérique pour suivre en temps réel l’empreinte carbone des usines.

Voltalia a mis en service le 23 décembre son projet Hallen près de Bristol en Angleterre. Cette centrale de stockage par batteries de 32 MW/32 MWh vend ses prestations sur les marchés de la fréquence et de l’équilibrage réseau, pour l’essentiel. 

En Allemagne, la compagnie ferroviaire Niederbarnimer Eisenbahn (NEB) prévoit la mise en service de 31 trains à batteries à partir de décembre 2024. NEB recevra de la Banque européenne d’investissement un prêt qui pourra atteindre 95 M€, et respectivement 70 M€ et 34 M€ des banques KfW et NordLB. La société de crédit-bail luxembourgeoise Alpha Trains apportera aussi une contribution en fonds propres dans une société de projet. Celle-ci sera propriétaire des rames, qu’elle louera à la NEB.

Lundi 3 janvier

Le cours des certificats d’économies d’énergie reste bas : 6,81€/MWh pour les transactions spot dans le registre Emmy et 6,08€ sur la place de marché C2E Market où les cotations pour les achats en 2022 tangentent 6€ mais remontent à partir de 2023.

L’Algérie a publié l’avis de son appel d’offres photovoltaïque Solar 1000 MW composés de lots de 50 à 300 MW et clos le 30 avril.  Les cautions de soumissions sont de 500 000$ pour les investisseurs étrangers et de 70 MDA (445 000€) pour ceux de droit algérien, par lot. 

L’Iran veut encourager la construction de 10 GW de capacité d’électricité d’origine renouvelable d’ici 2025 et a signé des protocoles d’accord avec des investisseurs privés pour y parvenir. Un budget équivalent à 101 M$ a été dégagé pour commencer. L’agence iranienne des EnR Satba signale que 153 demandes ont été déposées par des entreprises privées

Vestas a rendu public en fin de semaine dernière une série de commandes internationales. En France, le turbiner danois a été choisi par H2air pour 80 MW et trois parcs dans les Ardennes (12 éoliennes V150 à fournir fin 2022), la Somme et l’Aisne (11 appareils V126 mis en service cette année)

Article précédentGreenYellow signe avec Amazon, planche encore sur sa levée de fonds
Article suivantEnogia et Eiffel Gaz Vert ouvrent la récupération de chaleur au leasing