Pourquoi Neoen cède des centrales

Print Friendly, PDF & Email
@Neoen

Neoen poursuit ses cessions d’actifs, selon l’orientation nouvelle de sa stratégie annoncée en mars. Après avoir vendu début novembre deux centrales solaires (Grabels dans l’Hérault et Lagarde dans le Vaucluse), il se sépare de deux autres de 21,7 MW en tout. Les centrales sont cette fois situées à Lugos (Gironde) et Miremont (Haute-Garonne), entrées en service en 2018 et 2019.

Leur valeur s’approche de 29 M€, soit 1,3 M€ par MWc. Le produit net de cette cession, dont le conseil financier est Finergreen, doit friser 9 M€. Ils contribueront à l’Ebitda 2021, précise le développeur coté en Bourse dans un communiqué.

10 MW cédés pour 50 MW à construire

Une autre vente se prépare d’ici la fin de l’année, en France aussi mais dans ...

Article précédentGéothermie : Engie Solutions ranime des puits fantômes
Article suivantA Milan, les énergéticiens s’attendent à une décennie en or