L’investisseur Bluefield Partners arrive sur les toits français

Print Friendly, PDF & Email
©Pixabay

L’élargissement du guichet ouvert jusqu’à 500 kW attire de nouveaux acteurs sur le marché du solaire français. C’est le cas du Britannique Bluefield Partners, créé en 2009 et basé à Guernesey.

Avec plus de 1,2 milliard d’euros sous gestion au Royaume-Uni et en Europe, Bluefield débarque en France. Le fonds d’investissement a choisi IDSud Energies, filiale du groupe IDSud, pour développer du photovoltaïque en toitures. Les deux acteurs ont signé, le 7 décembre, un accord-cadre ...

Article précédentL’hydrogène décarboné français est-il mort-né ?
Article suivantAppel d’offres solaire bâtiments, serres, hangars agricoles et ombrières de parking