Géothermie : Engie Solutions ranime des puits fantômes

Print Friendly, PDF & Email
©GreenUnivers

C’est un contrat peu banal que Bordeaux Métropole a confié à Engie Solutions. L’énergéticien est chargé de doubler la taille du réseau de chaleur de Grand Parc pour fournir 6 900 nouveaux équivalents logements avec une association de géothermie et biomasse. En charge de la conception et de l’installation, Engie Solutions prévoit une mise en service en 2024 pour ce réseau alimenté a 86% en énergies renouvelables : 70% géothermie et 16% biomasse.

Pour respecter le cahier des charges, le groupe prévoit d’alimenter les 3 chaudières 1,25 MW d’appoint avec 100% de bois-énergie en 2025 et d’intégrer visuellement la centrale avec des façades et un toit entièrement végétalisé. L’investissement de 25 M€ sera amorti ...

  

Article précédentComment changer d’échelle dans l’éolien en mer tricolore ?
Article suivantPourquoi Neoen cède des centrales