« Engie France Renouvelables réalise une année record » [Rosaline Corinthien]

Print Friendly, PDF & Email
Rosaline Corinthien @ Engie

Article modifié le 14 décembre 2021

Hausse du prix des équipements, accès plus cher au foncier, avenir des grandes centrales solaires au sol, corporate power purchase agreements En charge d’Engie France Renouvelables depuis juillet 2019, c’est-à-dire de l’éolien, du solaire, de l’hydroélectricité du groupe en France et de sa participation de 49,9% dans la CNR, Rosaline Corinthien explique la stratégie de sa « business unit ». Et dévoile les premiers résultats commerciaux de 2021, un millésime record pour l’énergéticien : presque deux fois plus de capacités éoliennes et photovoltaïques ont été mises en production en France. En revanche, 2023 et 2024 risquent d’être plus compliqués du fait d’un manque de projets prêts à construire à ces échéances. Le rythme reprendra ensuite, vers 500 MW par an.

GreenUnivers : on s’approche de la fin de l’année. Quelles capacités nouvelles, solaires et éoliennes, Engie va-t-il raccorder en France en 2021 ?

Rosaline Corinthien : l’année est exceptionnelle. Nos mises en service dépasseront 400 MW contre 225 MW en moyenne auparavant. Le solaire représente 250 MW et va rester dominant dans le proche avenir. L’exercice qui vient sera du même ordre pour les mises en service dans les deux segments, solaire et éolien. ...

Article précédentCollectivités : l’investissement EnR près d’être rehaussé
Article suivantLe fonds Ecotechnologies 2 est lancé