DBT se lance dans l’exploitation des bornes ultra-rapides

Print Friendly, PDF & Email
©R3

En difficultés financières depuis plusieurs années, DBT serait-il sur le point de trouver un moyen de rebondir ? C’est en tout cas ce que veut croire Alexandre Borgoltz, qui a repris les rênes de l’entreprise en juillet 2020 et qui lance la filiale R3 (pour « Réseau recharge rapide ») dont DBT sera actionnaire à 80%, le solde de 20% étant détenu par 3 investisseurs individuels anonymes. En devenant le premier constructeur-exploitant de l’Hexagone, la PME veut proposer des délais d’installation rapides aux propriétaires fonciers et des tarifs agressifs aux utilisateurs de la recharge ultra-rapide proposée par R3 via ses bornes de 150 kW.

Tarification agressive

La nouvelle entité R3 propose une « offre globale clé en main » allant de l’audit du site à l’installation. En visant principalement ...

Article précédentSunna Design signe son plus gros contrat au Togo
Article suivantEscalade dans le conflit entre Boralex et Innovent