Chaleur renouvelable : la filière veut généraliser les plans territoriaux

Print Friendly, PDF & Email
© Flickr/Serge Melki

Le Club de la chaleur renouvelable* organisait ce mardi une conférence intitulée « Replacer la chaleur renouvelable au cœur de la stratégie énergétique française ». Selon les mots de Jean-Louis Bal, le moment est venu de faire parler de la filière à l’approche de l’élection présidentielle. Le président du SER s’alarme plus que jamais de la mainmise de l’électricité sur le débat public, alors que la chaleur constitue 46% de la consommation finale d’énergie en France, dont seuls 23% ont été fournis par des énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) en 2020.

Systématiser les plans chaleur renouvelable

Première priorité pour la filière : faire de la chaleur renouvelable une composante centrale de la neutralité carbone en 2050. Derrière cette formulation, Nicolas Garnier, délégué général d’Amorce, entend faire passer l’objectif de 38% d’EnR&R dans le mix de chaleur en 2030 à ...

  

Article précédentHynamics signe avec Belfort pour une station hydrogène
Article suivantGreenmetrics lève 1,8 M€ pour réduire l’empreinte carbone des entreprises