Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 3 décembre

EDF a signé cette semaine un corporate PPA avec RWE en souscrivant la totalité de l’électricité produite par le parc éolien offshore Sofia (1,4 GW) au large des côtes anglaises sur le plateau de Dogger Bank. Le fournisseur français, très bien implanté au Royaume-Uni, s’est engagé sur une durée de 15 ans pour les 6,5 TWh qui devraient être produits annuellement à la mise en service du parc prévue en 2026.

EDF Renewables a décidé de s’associer au développeur norvégien indépendant Deep Wind Offshore via une joint-venture à 50/50 pour se positionner sur le marché de l’éolien marin norvégien. Les deux partenaires prévoient de déposer des offres pour les projets des zones Utsira Nord (1 010 km2) et Sørlige Nordsjø II (2591 km2), où Engie s’est également positionné via sa JV avec EDPR.

La jeune société suédoise H2 Green Steel (H2GS) et Iberdrola ont annoncé leur ambition de construire complexe d’électrolyse d’1 GW en Espagne couplé à un site de production de 2 millions de tonnes annuelles de minerai de fer préréduit (direct reduced iron). Iberdrola prévoit d’alimenter l’installation en électricité verte à sa mise en service en 2026 suite à un investissement total estimé à 2,3 Mds€.

Jeudi 2 décembre

Amazon annonce s’être engagé dans l’achat de l’électricité produite par 18 nouveaux projets solaires et éoliens en développement d’une capacité combinée d’un peu plus de 2 GW, portant la capacité totale souscrite par le géant du web à 5,6 GW sur l’année 2021 et dépassant les 3,4 GW de 2020. Parmi les nouveaux ajouts au portefeuille, plus d’1 GW est localisé aux Etats-Unis dont un projet solaire de 300 MW avec 150 MW de stockage et 630 MW en Espagne. Le reste des projets se répartit entre la Finlande, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie.

Selon une étude de BloombergNEF, le prix moyen des batteries lithium-ion toutes catégories a baissé de 6% au cours de l’année 2021 pour atteindre 132 $/kWh (116 €/KWh). Pour les batteries de VE, le prix moyen s’établit à 118 $/kWh en 2021, mais pourrait remonter à 135 $/kWh en 2022 en réponse à la crise des matières premières, ce qui retarderait de 2 ans le passage sous la barre des 100 $/kWh, à 2026.

TotalEnergies met en service sa plus grande centrale photovoltaïque en France, de 55 MW au nord-est de Gien (Loiret) sur 75 hectares. Elle est assortie de mesures de compensation comme des abris pour chauves-souris et une mare pour la reproduction des amphibiens.

Dans un rapport adopté en commission de l’Energie, les eurodéputés ont formulé des recommandations pour améliorer le développement de l’éolien offshore, notamment la mise en place de dates butoirs fermes pour les études d’impact et les consultations afin d’optimiser la délivrance des permis. Ils demandent également des directives de démantèlement des parcs offshore et des marchés plus propices aux parcs hybrides incluant énergie marémotrice et houlomotrice.

A l’occasion d’un déplacement le 3 décembre à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, va lancer la construction des feuilles de route de décarbonation des filières économiques françaises telles que prévues par la récente loi climat et résilience. Ce déplacement portera en particulier sur la décarbonation du transport maritime.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est à nouveau opérationnel, confirme le ministère de la Transition écologique. Des anomalies avaient été signalées dans la nouvelle formule du DPE et la méthode de calcul avait été revue à partir du 1er novembre. Les 160 000 DPE réalisés depuis cette date « ne présentent plus d’anomalies », indique le ministère.

Dans une tribune parue chez nos confrères de PV Magazine, le directeur d’ORA (filiale du groupe Apex Energies) David Emsellem affirme que le décret de guichet ouvert S21 sacrifie les projets d’autoconsommation collective de la tranche 100 – 500 kWc. Le principe de remboursement des MWh alloués par le fournisseur, de la CSPE, de la part variable du Turpe et de la TVA y ayant été oublié, « la totalité des projets de cette tranche sont mis à l’arrêt par manque de rentabilité » malgré les 98 €/MWh du guichet, affirme-t-il. 

Systovi et Voltec Solar attendent encore un soutien public pour leur projet Belenos. Ils assurent avoir obtenu un « engagement fort de leurs partenaires financiers privés ».

Mercredi 1er décembre

L’Etat va consacrer 500 M€ supplémentaires au déploiement de la recharge électrique ; 200 M€ viendront renforcer le programme Advenir, déjà doté de 100 M€ pour 2020-2023 et destiné à prendre en charge de 30% à 60% des coûts d’installation des bornes classiques en copropriété, parkings ou voirie. 300 M€ seront fléchés vers la recharge ultra-rapide via des appels à projets dans le cadre de France 2030.

Lauréat de 370 MW lors du méga appel d’offres solaire portugais en juillet 2019, avec un prix record de 14,76€/MWh osé par l’un des promoteurs, Akuo Energy a présenté ce mois-ci une première tranche de 150 MW au gouvernement, pour une centrale solaire baptisée Santas Solar prévue près de Montforte à l’est de Lisbonne.

Pour que les banques financent plus de travaux de rénovation énergétique, Effy et Pretto, organisme de crédit immobilier en ligne, émettent trois propositions : mieux rémunérer les banques pour l’éco-prêt à taux zéro (seulement 42 000 emprunts en 2020), porter de 35% à 37 % le taux d’endettement maximum pour un emprunt immobilier et intégrer les activités banque de détail dans l’empreinte carbone des banques.

Selon le cabinet d’études de marché taïwanais PV InfoLink, les prix des cellules photovoltaïques chinoises ont baissé pour la première fois en 6 mois. Les prix des cellules monocristallines PERC M6, M10 et G12 ont baissé d’un peu plus d’1% par rapport à la semaine précédente.

L’entreprise française Grolleau, acteur des territoires intelligents et important fabricant de bornes de recharge, a réussi son introduction sur Euronext Growth. La clause d’extension a été activée portant l’augmentation de capital à 7,99 M€, à un prix de 9,5 € par action.

Epex Spot annonce le premier marché secondaire paneuropéen des garanties d’origine pour le deuxième trimestre 2022. Les enchères spot auront lieu une fois par mois.

Hoffmann Green Cement, producteur de ciments à faible impact carbone, annonce le succès de son augmentation de capital de 22,5 M€. Le cimentier français introduit en bourse en 2019 compte utiliser ces fonds pour lancer le développement de son activité à l’international par le biais de licences.

A l’issue d’un tirage au sort organisé par l’Agence danoise de l’énergie, RWE Renewables a remporté l’appel d’offres pour le parc éolien offshore Thor, d’une capacité d’1 GW. Parmi les candidats présélectionnés, dont Orsted, Vattenfall et une joint-venture de TotalEnergies et Iberdrola, plusieurs avaient soumis des offres au même prix d’1,34 €/MWh sous forme d’un CfD et ont donc dû être départagés par le sort.

Mardi 30 novembre

Au regard des règles de l’UE en matière d’aides d’Etat, la Commission européenne a approuvé le mécanisme de complément de rémunération prévu par le gouvernement pour le parc éolien offshore au large de la Normandie, pour lequel 6 candidats sont pré-qualifiés.

Boralex a signé un corporate PPA d’une durée de 20 ans avec Metro France pour son parc photovoltaïque de la Grange du Causse (Hérault), d’une puissance de 15,9 MWc et dont la mise en service est prévue pour 2024. Il s’agit d’un PPA en additionalité, dans la mesure où il permet le financement d’un projet nouveau, contrairement aux contrats de gré à gré déjà établis par le développeur pour des parcs en sortie d’obligation d’achat.

Ekwateur a remporté l’appel d’offres de la Ville de Lyon pour la fourniture de 37 bâtiments publics en biométhane sur une durée de 3 ans, dont 4 piscines d’hiver, des établissements sportifs et l’hôtel de Ville. Des garanties d’origine seront employées pour couvrir les 17 GWh annuels du contrat prenant effet au 1er janvier 2022.

Pour pallier « l’absence des mandataires dans les instances de gouvernance du dispositif des CEE », l’Association des certificats d’Energie a été créée pour porter leur voix. Son premier communiqué affirme vouloir notamment fluidifier la relation obligé-bénéficiaire pour la cinquième période débutant en 2022.

Le spécialiste français du solaire flottant Ciel & Terre International (CTI) entre en levée de fonds sur la plateforme Lita, recherchant un montant de 2 M€ à un taux de 5%. CTI (40 M€ de CA en 2020) souhaite accélérer son développement sur les marchés américains et européens, ainsi que financer sa R&D.

Via sa joint-venture avec Clean Energy, TotalEnergies concrétise ses projets dans le biométhane aux Etats-Unis avec le lancement de la construction de sa première unité au Texas, sur un site de l’exploitation laitière Del Rio Dairy : 40 GWh de biogaz devraient être produits annuellement et distribués dans le réseau de stations de Clean Energy, duquel l’énergéticien français est par ailleurs actionnaire majoritaire depuis 2018.

Un sondage Opinion Way publié aujourd’hui à l’occasion des 12e Rencontres des énergies renouvelables confirme la bonne image des EnR auprès des Français. Elles sont vues comme une solution d’avenir. Mais 61% pensent qu’elles coûtent cher et offrent peu de rendement ; 40% des ruraux sont hostiles à un parc éolien à moins d’un kilomètre, contre 28% il y a deux ans.

« L’acceptabilité me fait bondir« , a formulé Jean-François Carenco, président de la CRE lors de ces Rencontres des EnR. « Pensez aux milliers de morts dans les mines de charbon et aux villages engloutis par l’hydroélectricité. L’énergie, ce n’est pas facile », pointe-t-il, estimant que les oppositions à l’éolien ne doivent pas faire peur.

Lundi 29 novembre

Missionné par la Métropole Nice Cote d’Azur pour la réalisation et l’exploitation du réseau de chaleur et de froid du futur quartier Méridia, Idex vient d’inaugurer la centrale géothermique associée. Alimentée par la nappe d’alluvions du fleuve Var, il s’agit de la première fonctionnant par géothermie de nappe dans le Sud de la France. Le réseau alimentera 3 500 équivalents logements avec une alimentation renouvelable et de récupération (EnR&R) à 82% pour le chaud et 78% pour le froid.

Face à l’afflux de questions des porteurs de projets, la CRE a décidé d’allonger le délai de dépôt des candidatures au dispositif de bac à sable réglementaire jusqu’au 14 janvier 2022. Le régulateur rappelle le succès du premier guichet qui avait enregistré 42 candidatures, et invite les prochains candidats à soumettre une première version de leurs dossiers pouvant encore évoluer avant la date butoir.

Le spécialiste de la recharge rapide ABB a passé une commande de 4,7 M€ auprès d’AFC Energy pour des systèmes de pile à combustible hydrogène destinées à alimenter ses bornes de recharge haute puissance dans des zones électriquement isolées. D’une puissance de 200 kW, ils utilisent la technologie AEM (membrane échangeuse d’anions) et doivent être livrés au premier trimestre 2023.   

Selon les derniers chiffres publiés par le MTE, 2 034 MW de capacité photovoltaïque ont été raccordés sur les 3 premiers trimestres 2021, contre 761 MW sur la même période l’an passé. Les installations de plus de 250 kW représentent 1% des nouveaux raccordements mais 65% de la puissance nouvellement raccordée. Depuis janvier, le nombre de projets en file d’attente a bondi de 18% pour atteindre 10,6 GW dont 3 GW ont une convention de raccordement signée.

Toujours selon les chiffres du MTE et pour l’éolien cette fois, 726 MW ont été raccordés sur les 3 premiers trimestres de l’année, soit 3% de moins que sur la même période en 2020. La puissance des projets en cours d’instruction s’élève elle à 10,2 GW.

Article précédentRES veut se renforcer dans la gestion d’actifs
Article suivantSergies et Hydrocop vont énergiser 22 retenues de l’Adour