NégaWatt veut améliorer le financement des rénovations performantes

Print Friendly, PDF & Email
©NégaWatt

Dans le cadre du programme CEE Facilaréno soutenu par le ministère de la Transition écologique et l’Ademe, NégaWatt et son partenaire technique Dorémi ont confié à Deloitte la réalisation d’une étude explorant les solutions de financement les plus adaptées à la rénovation énergétique performante (atteignant le niveau BBC ou équivalent). Constatant que les dispositifs actuels orientent toujours trop vers la rénovation partielle, l’étude intitulée « Vers une Offre Universelle de Financement » s’attelle à trouver des solutions pour les 8 millions de maisons individuelles construites avant 1975, adaptées à toutes les situations de revenus en préservant le pouvoir d’achat. 4 propositions directrices sont avancées, principalement des adaptations de mécanismes existants.

Prêts à taux zéro

Pour les ménages disposant d’une capacité d’endettement suffisante, l’éco prêt à taux zéro (éco-PTZ) reste une solution pertinente mais doit ...

Article précédentDoris et Lhyfe comptent électrolyser sur les flotteurs d’éoliennes
Article suivantHydrogène : les aides coûteront une fortune, la DGEC prend son temps