La neutralité carbone « difficile » mais « possible » à atteindre [Ademe]

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Pixabay)

L’Ademe a présenté ce 30 novembre ses quatre nouveaux scénarios de transition énergétique, quelques semaines après que RTE et Négawatt aient dévoilé les leurs. Ces quatre trajectoires mènent à la neutralité carbone en étant construites autour de deux tendances-clés, plus ou moins accentuées, la sobriété et le recours aux technologies. Mais avec un même défi à relever : l’acceptabilité, au vu des transformations sociales et techniques « de grande ampleur » à mener. Ce qui fait dire à David Marchal, directeur exécutif adjoint de l’expertise et des programmes à l’Ademe, que « la neutralité carbone, c’est possible, mais difficile ». Attention toutefois, tous ces scénarios ne sont en fait pas compatibles avec les nouvelles ambitions climatiques de l’Union européenne.

Quels sont donc les grands résultats de cet exercice démarré il y a deux ans ? D’abord, en 2050, les scénarios arrivent à des taux de ...

Article précédentLes échos de l’hydrogène
Article suivantA Nice, Idex souffle le chaud et le froid