Iberdrola et Ombrea alliés dans l’agrivoltaïsme

Print Friendly, PDF & Email
@ Iberdrola

L’agrivoltaïsme pourrait à terme représenter une part importante des projets déposés lors du nouvel appel d’offres pour la solarisation des “bâtiments, serres agricoles et ombrières”. L’ancien plafond de puissance de 8 MW a disparu, laissant le champ libre à de significatifs projets en milieu agricole, certes situés au sol mais dotés d’équipements de protection des plantes les rendant a priori éligibles au nouveau cahier des charges.

De la sorte, ces projets échapperaient aux conditions restrictives de l’appel d’offres Innovation. Il circonscrit les projets agrivoltaïques à 3 MW au maximum l’unité, pour un volume de 80 MW annuels en tout. En rejoignant la catégorie « bâtiments », l’agrivoltaïsme échapperait aussi aux compétitions dans le solaire au sol standard, inaccessibles en termes tarifaires. 

Entre 10 MW et 15 MW

Faite par d’importants développeurs solaires, cette analyse, complétée par l’observation du changement climatique sur l’agriculture, commence à produire des effets. Comme cette alliance entre Iberdrola France et le spécialiste de l’agrivoltaïsme dynamique Ombrea. Lancée depuis l’année dernière seulement ...

Article précédentYnergie s’attaque à la rénovation globale pour les particuliers
Article suivantGrolleau se lance en Bourse