Hiver gazier : stocks surveillés de près, biométhane apprécié

Print Friendly, PDF & Email
@GRTGaz

Gérer les stocks de gaz en « bon père de famille ». Les réseaux de transport gazier GRTGaz et Teréga ont martelé le message à l’occasion de la présentation des prévisions pour l’hiver 2021-2022, nettement plus que lors des exercices passés. Le message est clair : dans un contexte de prix élevés*, ce serait une mauvaise idée de puiser dedans en début d’hiver car cela rendrait le pays très dépendant d’importations onéreuses et peut-être difficiles par la suite.

Pour l’instant tout va bien, les stocks étaient remplis à presque 95% fin octobre et pour le moment la France a de quoi faire face à un hiver froid (400 TWh consommés) et même à une journée sibérienne à 3500 GWh comme cela avait été observé en février 2012. Mais si les cavités sont vides au moment crucial, alors ...

Article précédentA Nice, Idex souffle le chaud et le froid
Article suivantCEE : « peu d’anomalies » entre les délégataires et le secteur du bâtiment