Doris et Lhyfe comptent électrolyser sur les flotteurs d’éoliennes

Print Friendly, PDF & Email
@Doris/Lhyfe

Le producteur d’hydrogène renouvelable Lhyfe et l’entreprise d’ingénierie offshore oil & gas et EnR Doris Group signent un protocole d’accord dans l’éolien flottant. Ils vont préparer pour 2024-2025 un prototype de plateforme grandeur nature associant un électrolyseur et un flotteur, déjà conçu par Doris Group et baptisé Nerewind.

La solution complète de production, appelée Nerehyd, serait plus économique que celle consistant à construire et installer une plateforme dédiée à la génération d’hydrogène en pleine mer. « Il y a beaucoup de place sur les flotteurs, suffisamment pour installer de puissants électrolyseurs. Nous travaillons sur le sujet avec Doris depuis un an et allons maintenant ...

Article précédentVillyz mise sur le crowdfunding pour les collectivités
Article suivantNégaWatt veut améliorer le financement des rénovations performantes