Bornes de recharge : Proviridis sort du bois

Print Friendly, PDF & Email
©Proviridis

Fort de l’arrivée de la Caisse des dépôts à son capital en 2017 puis de Demeter via son Fonds de modernisation écologique des transports (FMET), Proviridis continue sur un rythme de croissance soutenu. L’exploitant de stations multi-énergies (GNV, électrique, hydrogène) a vu son chiffre d’affaires au moins doubler tous les ans depuis 2017 pour atteindre les 29 M€ en 2020. La PME de 47 salariés était présente au Salon des maires et des collectivités locales ce mercredi pour prospecter du foncier et présenter sa nouvelle structure exclusivement dédiée à la recharge électrique.

Interopérabilité

Déjà CPO (Charge Point Operator) pour les bornes installées au sein de ses stations multi-énergies, Proviridis a développé une offre baptisée ZEN (Zero Emission Network), donnant accès aux détenteurs de sa carte à une recharge haute puissance au tarif préférentiel de 0,3 €/kWh. D’ici quelques jours, l’entreprise ...

  

Article précédentArhyze, futur producteur d’hydrogène renouvelable
Article suivantEolie lorgne sur l’éolien flottant vertical