Eolien flottant : les développeurs à la recherche du « contenu local »

Print Friendly, PDF & Email
@JPP

Inédite, cette séance de « pitches » des dix candidats en lice à l’appel d’offres éolien flottant en Bretagne Sud, orchestré pendant une heure lors de Fowt 2021, ces Rencontres internationales de l’éolien offshore flottant installées pour trois jours à Saint-Malo, en Ille-et-Villaine. Les présélectionnés avaient trois minutes pour se présenter et deux autres pour commenter un mot clé. Le consortium Océole, représenté par Delphine Robineau, responsable de l’éolien en mer, avait choisi « innovation ». Un terme qui traduit les attentes de l’équipe formée par Equinor, RES et Green Giraffe à l’égard de ses futurs fournisseurs : « Tout ce qui est standard n’a pas à être retravaillé. Mais nous savons que le réservoir d’innovations, chez les industriels et fournisseurs de services, est important. Nous voulons les identifier », explique cette professionnelle.

De l’international au régional

Le groupement formé par Vattenfall-WPD-Bluefloat Energy et défendu par Vincent Balès, en charge de WPD offshore France, avait ...

Article précédentEmmanuel Macron appelle à produire massivement de l’hydrogène
Article suivantLes développeurs EnR veulent revenir au terrain