TinHy veut avitailler les villes avec des micro-stations H2

Print Friendly, PDF & Email
Hydrogène
Pixabay

Faisant le constat que les grands groupes tels que Shell et TotalEnergies abordaient l’hydrogène exclusivement sous l’angle des grandes stations d’avitaillement pour la mobilité lourde, les deux co-fondatrices de TinHy, Laurence Grand-Clément et Chantal Soubigou, ont décidé de s’attaquer aux centres urbains, pour l’instant inaccessibles aux stations hydrogène volumineuses et coûteuses. La start-up parisienne développe des stations de petite taille, déployables rapidement et équipées d’électrolyseurs intégrés. Elle a récemment présenté son modèle lors du concours de start-up du forum E4SM 2021, co-organisé par GreenUnivers.

Solution compacte et rapide d’installation

« Nous souhaitons répondre aux besoins de mobilité commerciale (taxis, VTC et livraison du dernier km) dans un futur proche, pour lesquels la solution batterie électrique n’est pas adaptée en raison du temps de recharge qui immobilise les flottes ainsi que de l’autonomie », précise Chantal Soubigou. A la différence des rares stations d’avitaillement de la périphérie parisienne, TinHy vise ...

Article précédentFusion dans le biogaz allemand : Weltec reprend AD Agro
Article suivantScotwind : TotalEnergies se positionne sur 2 GW avec un volet hydrogène