EnR : des projets adaptés aux territoires et pas l’inverse

Print Friendly, PDF & Email
(@JPP)

« La future cartographie régionale pour le développement éolien est une mesure courageuse mais elle arrive trop tard », regrette Emmanuel Julien, président du directoire de Sergies, développeur-exploitant EnR du syndicat Energies Vienne. A titre d’exemple, il constate que le nord de la Nouvelle-Aquitaine est saturé d’éoliennes mais qu’au sud, elles sont absentes. Pour une répartition harmonieuse, il aurait fallu s’y prendre plus tôt, a-t-il estimé lors des 3e Rencontres de la Transition énergétique organisées le 15 octobre par le Crédit Agricole.

La question de l’essor équilibré des énergies renouvelables préoccupe de plus en plus le ministère de la Transition écologique. Elle était aussi au coeur de cette réunion proposée à Paris par le Crédit Agricole. Constituée de caisses régionales à forte autonomie et proches du monde agricole, c’est-à-dire là où se construisent les projets, la banque verte est ...

Article précédentKits solaires : Beem Energy veut « aller très loin sur ce marché »
Article suivantDécarbonation industrielle : les « opérations spécifiques » négligées